Une belle course

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Une belle course

Réalisation Christian Carion
Scénario Cyril Gély
Christian Carion
Musique Philippe Rombi
Acteurs principaux
Sociétés de production Une Hirondelle Productions
TF1 Films Production
Bright Lights Films
Kobayashi Communication
Pays de production Drapeau de la France France
Genre comédie dramatique
Durée 91 min
Sortie 2022

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Une belle course est un film français réalisé par Christian Carion et sorti en 2022.

Il est présenté en ouverture du festival du film francophone d'Angoulême 2022, puis au festival international du film de Toronto 2022.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Madeleine, une dame âgée de 92 ans vivant à Paris, va désormais aller vivre en maison de retraite. Pour s'y rendre, elle appelle un taxi. C'est Charles, un chauffeur quelque peu désabusé, qui prend la course. Madeleine lui fait alors une demande singulière : avant d'aller à la maison de retraite elle désire revoir une dernière fois les lieux ayant compté dans sa vie. En arpentant les rues de Paris, Charles va alors découvrir le passé bouleversant de la nonagénaire.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Coproducteurs : Laurent Bruneteau et Thomas Bruxelle
Producteur associé : Marie de Cenival

Distribution[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Production[modifier | modifier le code]

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Le scénario ne fut pas spécifiquement élaboré pour le duo Line Renaud et Dany Boon, depuis longtemps amis. Toutefois, lors de l'écriture, Christian Carion déclare que Line fut envisagée assez rapidement. Cette dernière avait rencontré le réalisateur, 10 ans plus tôt, lors de la présentation d'un précédent long-métrage, Joyeux Noël, qu'elle avait adorée. Elle avait émis le souhait de jouer dans un de ses futurs films. L'occasion se présenta avec Une belle course[4]. C'est plus tard dans le processus créatif, que Dany Boon, également co-producteur, se manifesta pour le rôle[5], [4].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute en mai 2021. Il se déroule notamment à Saint-Maur-des-Fossés dans le Val-de-Marne [6],[7] ou à la La Plaine Saint-Denis[8]. Les prises de vues s'achèvent début juillet 2021[9].

Lors d'une interview, le réalisateur confie ses secrets quant à la réalisation des séquences dans les rues parisiennes. « Rouler et tourner dans Paris, c'est très compliqué », confie-t-il, écartant très vite la possibilité de filmer le duo Renaud-Boon directement. Il explique que rouler dans les rues de la capitale est devenu de plus en plus complexe et qu'il n'était pas envisageable de faire tourner et retourner Line Renaud dans des rues régulièrement embouteillées. C'est le chef opérateur, Pierre Cottereau, qui soumet l'idée de travailler avec des écrans LCD 4K immersifs[10]. Idée essayée pour sa part lors d'un précédent projet pour Canal +[10].

« En gros, autrefois, on mettait un écran derrière la voiture et on y projetait des paysages ou une route pendant qu’on tournait. J’ai énormément d’admiration pour ce dispositif que Claude Sautet par exemple, chez nous, a beaucoup utilisé pour ses scènes de voiture… [...] aujourd’hui il y a les fonds verts mais cela empêche les acteurs de visualiser ce qui se passe autour d’eux. Tout est fait ensuite en post-production donc l’interaction est impossible… »

Les deux protagonistes ont alors tourné dans une voiture à l'arrêt, les scènes de déplacements, immergés dans l'ambiance par des panneaux de 4 mètres sur 3 en ultra-HD. Les prises de vues, élaborées sur plusieurs semaines, furent capturées grâce à plusieurs caméras disposées sur un camion plateforme : « cela concerne même le ciel car nous avions un autre écran, celui-là face au véhicule, qui nous ramenait de la lumière sur le pare-brise et ramenait de la vie à l’intérieur de l’habitacle… »[10]. Les film est donc l'un des premiers à utiliser de manière aussi intensive cette technologie pour un long-métrage de cinéma[10]. Quelques scènes ont tout de même été tournées en direct dans la capitale[5].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Une belle course
Score cumulé
SiteNote
Allociné3 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Ecran Large2.5 étoiles sur 5

En France, le site Allociné donne une moyenne de 3,05, après avoir recensé 15 critiques de presse[1].

Les critiques sont globalement positives à l'égard de la comédie dramatique mettant en scène Dany Boon et Line Renaud. Pour Le Parisien - parmi les critiques les plus positives - ces deux derniers « forment un duo attachant que tout oppose au départ dans ce film (...). Une belle réussite. »[11].

Le critique du site Ecran Large est plus partagée. Dany Boon fait « la démonstration de son talent d'acteur et convainc sans effort dans ce rôle pas drôle », selon le critique, au contraire de Line Renaud. Le critique aborde également les scènes de sévices, considérant que leur « crudité est d'autant plus accablante que ces scènes s'insèrent insidieusement dans le cadre d'un récit qui se veut doux et inoffensif ». Le critique résume son propos de la sorte : « quelquefois percutant comme un Stallone, la plupart du temps profond comme du Sean Penn et toujours laid comme les faux cheveux de PPDA, Une belle course aurait pu être meilleur que le tout venant, mais n'est qu'un de plus parmi d'autres, qui fait rimer amour avec toujours. »[12].

La Voix du Nord parle d'une « étonnante prestation de Dany Boon, dans un registre inhabituel [et d'une] incarnation testamentaire de Line Renaud. »[13]. Le Journal du Dimanche estime le film assez moyen mais avec des surprises : « le scénario de cette comédie dramatique est sans surprise, les flash-backs lourdauds et la mise en scène sans éclat, mais l’ensemble fonctionne pourtant joliment par la grâce de son duo embarqué [...]. »[14].

Pour La Croix, le récit est « cousu de fil blanc, narrant la relation que nouent un chauffeur de taxi et une dame âgée en route pour une maison de retraite, vaut surtout pour ses deux principaux acteurs, Line Renaud et Dany Boon. »[15]. Pour L'Obs, « certes, on a plaisir à retrouver Line Renaud, charmante nonagénaire qui raconte une vie difficile. Mais ce scénario convenu piétine, et le film aussi. Pour inconditionnels du mélo, exclusivement. »[16].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pour son premier jour d'exploitation, Une belle course réalise 25 815 entrées, dont 9 759 en avant-première, pour 531 copies. Ce chiffre lui permet de prétendre à la seconde place du box-office des nouveautés, derrière Avatar (39 866) en reprise et devant Les Enfants des autres (20 334)[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Une belle course sur Allociné
  2. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  3. « Festival Angoulême 2022 : Dany Boon et Line Renaud en ouverture et plus de 50 films francophones à découvrir », sur Allociné, (consulté le )
  4. a et b Vincent Dupire, « Line Renaud se livre pour France 3 Hauts-de-France à l'occasion de son nouveau film "Une belle course" présenté au festival du film d'Angoulême. » [vidéo], sur France 3, (consulté le )
  5. a et b Christophe Caron, « Miss Line Renaud et son chauffeur : Christian Carion et Dany Boon nous parlent d’« Une belle course »*** », sur La Voix du Nord, (consulté le )
  6. « Cinéma. Dany Boon en tournage à Saint-Maur-des-Fossés », sur Actu.fr, (consulté le )
  7. « Une belle course », sur TSF (consulté le )
  8. « Reportage exclusif sur le tournage du prochain film de Christian Carion, "Une belle course", qui réunit Line Renaud et Dany Boon », sur RTL.fr, (consulté le )
  9. « Soirée de fin de tournage du film Une belle course et anniversaire surprise de Line Renaud (93 ans) sur la péniche Excellence à Paris, France, le 3 juillet 2021 », sur Purepeople (consulté le )
  10. a b c et d Brigitte Baronnet, « Une belle course avec Dany Boon : comment tourner à Paris sans embouteillages ? », sur Allociné, (consulté le )
  11. Sylvain Merle, « «Une belle course» : Miss Line et son chauffeur, un duo tendre et touchant », sur Le Parisien, (consulté le )
  12. Lino Cassinat, « Une belle course : critique de l'abeille cool de Dany Boon », sur Ecran Large, (consulté le )
  13. Christophe Caron, « Miss Line Renaud et son chauffeur : Christian Carion et Dany Boon nous parlent d’« Une belle course »*** », sur La Voix du Nord, (consulté le )
  14. Stéphane Joby, « « Les enfants des autres », « Une belle course »... Les critiques des films qui sortent en salles mercredi », sur Le JDD, (consulté le )
  15. Corinne Renou-Nativel, « « Une belle course », la dernière traversée de Paris », sur La Croix, (consulté le )
  16. « « Les Enfants des autres », « la Dernière Nuit de Lise Broholm »… Les films à voir (ou pas) cette semaine », sur L'Obs, (consulté le )
  17. Maximilien Pierrette, « 13 ans après, Avatar retrouve la tête du box-office France », sur Allociné, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]