Uncommonmenfrommars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Uncommonmenfrommars
Surnom Unco, UMFM
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Pop punk[1], punk rock[1]
Années actives 19932013
Labels Wagram Music, Kicking Records, Effervescence Records, At(h)ome, UFO Prod, DeleteYourFavoriteRecords
Site officiel www.uncommonmenfrommars.net
Composition du groupe
Anciens membres Motor ED
Trint Eastwood
Daff Lepard
Big Jim

Uncommonmenfrommars, aussi abrégé Unco ou UMFM, est un groupe de punk rock français, originaire de Serrière, en Ardèche. L'histoire du groupe commence à Washington, aux États-Unis, par la naissance des trois frères : les jumeaux Trint (guitare, chant) et Daff (batterie) nés en 1975, ainsi qu'Ed (chant, guitare) né en 1978. Le groupe se forme en 1993, et se dissous vingt ans plus tard en 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et débuts (1993–2004)[modifier | modifier le code]

L'histoire du groupe commence à Washington, aux États-Unis, par la naissance des trois frères : les jumeaux Trint (guitare, chant) et Daff (batterie) nés en 1975, ainsi qu'Ed (chant, guitare) né en 1978[2]. Arrivés vers 1990 en France, et plus précisément à Serrière, en Ardèche, où ils sont rejoints par Big Jim (basse, chœurs) né en 1977, ils fondent le groupe Uncommonmenfrommars (souvent raccourci en UMFM ou Unco) à la fin des années 1990. Ils sortent rapidement un premier EP auto-produit, l'éponyme Uncommonmenfrommars, en 1998.

Ils signent en 2000 chez Wagram et sortent dans la foulée un deuxième EP, Welcome to..., avec un son garage rock[2]. Pour l'enregistrement de leur premier album en 2001, ils s'envolent pour les États-Unis et plus précisément au Motor Studio de San Francisco pour travailler avec Ryan Greene (NOFX, Lagwagon, etc.)[2]. Le disque Vote for Me sort en juin 2001, et comprend les singles Pizzaman, Coconut Island et TV Star[3]. Après une longue tournée, ils décident de réaliser un nouvel EP, acoustique, avec l'aide de Steve Albini (Pixies, Nirvana, etc.) qui s'intitule Kill the Fuse. Il sort en avril 2003[2]. Un an plus tard, à la fin avril 2004, sort leur deuxième album, Noise Pollution, toujours produit par Ryan Greene[4]. Ils prennent le temps d'enregistrer leur concert du 5 juin 2004 au Plan de Ris-Orangis dans le cadre d'un CD/DVD Live on Earth[2].

Derniers albums (2005–2012)[modifier | modifier le code]

Un an et demi plus tard, en 2005, le travail avec le groupe culte de skate punk mélodique français Burning Heads donne naissance au split Incredible Rock Machine où chaque groupe joue quatre titres inédits et une reprise, un des quatre inédits étant chanté par l'autre groupe. Ce CD sort le 13 octobre 2005. Il s'agit du premier disque du groupe au sein d'Opposite Productions[5].

Uncommonmenfrommars se produit sur quelques dates en Californie et en Arizona, avec notamment Jetsex en décembre 2005 et janvier 2006, et enregistrent dans le même temps à Scottsdale (Arizona), dans l'Arizona leur troisième album, Scars are Reminders à nouveau produit par Ryan Greene. Celui-ci sort le 27 mars 2006 chez At(h)ome. Du 17 mars au 5 mai, le groupe part en tournée en Europe avec Burning Heads pour la tournée Incredible Rock Machine Tour (50 concerts en 51 jours de tournée) en soutien à leur split ainsi que leurs deux albums respectifs (Bad Time for Human Kind pour le groupe orléanais). À la suite de la signature du groupe sur le label américain Em Dash Music permettant de sortir Scars are Reminders aux États-Unis, le groupe part en tournée outre-Atlantique début 2007. Il est de retour début 2008 après une longue tournée (notamment le Lost In Europe Tour) avec Longer Than an EP, Shorter Than an Album contenant huit nouveaux titres[6],[7]. Le CD est disponible via le magazine Punk Rawk fin février et grâce à la propre structure du groupe, UFO Productions, à la fin mars.

Uncommonmenfrommars sort au mois d'octobre 2010 un album intitulé I Hate My Band. Il est conçu et enregistré en janvier et février durant un break dans la tournée Functional Dysfonctionality[1]. Le voit la sortie de leur dernier album, Easy Cure, en format digipack, sur les labels Effervescence Records et DeleteYourFavoriteRecords[8],[9]. À l'instar des trois premiers albums du groupe, celui-ci est mixé par Ryan Greene.

Séparation (2013)[modifier | modifier le code]

Le , Uncommonmenfrommars annonce sur sa page Facebook qu'il prend une pause à durée indéterminée, à la suite d'une décision commune de l'ensemble des membres du groupe : « Salut tout le monde. Après une longue réflexion nous avons décidé d'un commun accord de faire une pause à durée indéterminée juste après les dates de cet été. En effet, après 15 ans d'activité intense au sein d'Uncommonmenfrommars, certains membres du groupe ont émis le souhait de partir vers de nouveaux horizons. Cette décision a été difficile à prendre, tant nous avons eu de fun avec ce groupe qui nous a amené plus loin que tout ce que nous aurions pu espérer quand nous l'avons commencé. Un grand merci à vous tous qui avez rendu cette aventure possible, qui nous ont toujours soutenu et qui nous ont épaulé tout au long de ces années. Vous avez été réellement incroyables | On espère vous retrouver tous si nous reprenons un jour la route. »

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Live on Earth (CD) (Wagram)
  • 2004 : Live on Earth (DVD) (Wagram)

Split[modifier | modifier le code]

Inédit[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Planet Man

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Uncommonmenfrommars - Functional Dysfunctionality », sur skartnak.com (consulté le 21 juin 2017).
  2. a, b, c, d et e « La biographie de Uncommonmenfrommars », sur musique.jeuxactu.com (consulté le 21 juin 2017).
  3. « Rock > Uncommonmenfrommars > Chronique LP / Vote for me », sur W-Fenec Magazine (consulté le 21 juin 2017).
  4. « Uncommonmenfrommars Noise And Pollution », sur Horns Up Zine, (consulté le 21 juin 2017).
  5. Jean-Noël Levavasseur, CAMION BLANC: INSTANTANÉS ÉLECTRIQUES Tome 2, Éditions du Camion blanc (ISBN 235779674X, lire en ligne).
  6. « Uncommonmenfrommars », sur Punk Fiction (consulté le 21 juin 2017).
  7. « Chronique - UNCOMMONMENFROMMARS - Longer Than An Ep, Shorter Than An Album », sur Shoot Me Again Magazine (consulté le 21 juin 2017).
  8. « UNCOMMONMENFROMMARS - Easy cure [CHRONIQUE album ... », sur Pavillon 666 Zine (consulté le 21 juin 2017).
  9. « Uncommonmenfrommars - Easy Cure », sur La Grosse Radio, (consulté le 21 juin 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]