Un nouvel amour de Coccinelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un nouvel amour de Coccinelle
Titre original Herbie Rides Again
Réalisation Robert Stevenson
Scénario Bill Walsh
Acteurs principaux
Sociétés de production Walt Disney Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie
Durée 88 minutes
Sortie 1974

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Un nouvel amour de Coccinelle (Herbie Rides Again) est un film réalisé par Robert Stevenson, sorti en 1974. Ce film a aussi été exploité sous le titre Le nouvel amour de Coccinelle, et c'est ce dernier titre qui a été retenu pour l'édition en DVD ainsi que pour la plupart des diffusions à la télévision.

Ce film appartient à la série La Coccinelle.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Alonzo Hawk, puissant agent immobilier à San Francisco, veut construire le plus grand immeuble du monde. Mais voilà, une ancienne petite caserne de pompier appartenant à Mme Steinmetz, veuve d'un capitaine de pompier, refusant de s'en aller, lui barre le chemin. Elle a avec elle Choupette la coccinelle et un tramway qui veillent sur elle, ainsi qu'une jeune amie du nom de Nicole Harris, hôtesse de l'air, qui vient de temps en temps mettre à la porte les avocats de M. Hawk.

Un jour après avoir ouvert son cabinet d'avocats, Willoughby Whitfield, neveu d'Alonzo Hawk, va sous l'emprise de son oncle tenter de convaincre Mme Steinmetz. Mais au lieu de le mettre à la porte, elle l'accueille, ce qui l'amène à rencontrer Nicole qui le frappe et le fait déguerpir.

Après un retour à la caserne, Willoughby va se promener avec Nicole, à bord de la coccinelle. Willoughby refuse de croire que Choupette conduit toute seule. Après un bon repas avec Willoughby, Nicole apprenant que c'est le neveu d'Alonzo Hawk lui ouvre les yeux sur son oncle et le frappe avec un homard.

Avant de prendre l'avion vers le Missouri, où vit Willoughby, un évènement le fera changer d'avis, ce qui le fera rester aux côtés des occupants de la caserne, face à son oncle, dont la principale occupation d'Alonzo Hawk est dorénavant d'éloigner ou capturer Choupette, afin de parvenir à ses fins.

La caserne sera-t-elle enfin libre d'Alonzo Hawk ? Choupette arrivera-t-elle à sauver la caserne ?

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, les informations proviennent des sources suivantes : Mark Arnold[1], IMDb[2]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source VO : [ark Arnold[1] et IMDb[2]

Origine et production[modifier | modifier le code]

Dean Jones, héros du film Un amour de Coccinelle a refusé de jouer dans la suite au motif que le scénario d’Un nouvel amour de Coccinelle n'était pas à la hauteur du premier opus[3]. Son rôle a été récrit et donné à Ken Berry[3]. Le rôle attribué à Helen Hayes, de la grand-mère Steinmetz devait initialement être donné à Walter Brennan[3]. Mark Arnold évoque la mort de Brennan avant le début du tournage comme raison de son absence mais elle est survenue en septembre 1974, soit 7 mois après la première mondiale du film.

Le producteur Jan Williams précise qu'il a reçu un salaire pour ce film en fournissant des plans de bâtiments détruits utilisés dans le générique[3]. La présence du personnage d'Alonzo Hawk apparente Un nouvel amour de Coccinelle au film Monte là-d'ssus (1961) et sa suite Après lui, le déluge (1963) dans lesquels Keenan Wynn interprète aussi ce personnage[3]. Une scène coupée d’Un nouvel amour de Coccinelle présentait un cauchemar d'Alonzo Hawk dans lequel des docteurs Coccinelle cherchaient à le réparer avec des bras mécaniques et des chalumeaux[3]. La scène a été supprimé car elle était trop effrayante pour les enfants[3].

Sortie et accueil[modifier | modifier le code]

La sortie du film a été précédée d'une adaptation en bande dessinée dans le magazine Walt Disney Showcase publié en [4]. Comme pour le premier opus, une journée spéciale a été organisée au parc Disneyland en Californie, le 30 juin et le 11 juillet 1974[3]. Malgré une recette en salles de 38 millions d'USD, le film n'est pas un grand succès mais il a été ressorti au cinéma en 1981[3]. Le film a été diffusé dans l'émission Walt Disney's Wonderful World en 1981 et en 1986[3].

Le doublage français présente une incohérence, par rapport à Un amour de Coccinelle, empêchant une bonne compréhension des connexions entre les deux films, vis-à-vis notamment du changement de propriétaire de la coccinelle et de la caserne. En effet, Mme Steinmetz fait référence à son neveu, « Tennessee », actuellement en voyage au Tibet, qui n'est autre que le compère de Jim Douglas dans le premier film, renommé « Séraphin » en français (« Tennessee Steinmetz » étant son nom en VO).

Analyse[modifier | modifier le code]

Pour Mark Arnold, Helen Hayes est probablement l'actrice la plus célèbre en tournant avec le studio Disney à l'époque et semble s'amuser à faire des films comme Objectif Lotus (1975) ou La Course au trésor (1978)[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Mark Arnold, Frozen in Ice : The Story of Walt Disney Productions, 1966-1985, p. 160-161.
  2. a et b (en) Un nouvel amour de Coccinelle sur l’Internet Movie Database
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k (en) Mark Arnold, Frozen in Ice : The Story of Walt Disney Productions, 1966-1985, p. 164.
  4. (en) Base INDUCKS : us/WDS 24 Herbie Rides Again

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]