Un homme se penche sur son passé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un homme se penche sur son passé
Auteur Maurice Constantin-Weyer
Genre roman
Éditeur F. Rieder et Cie
Date de parution 1928
Pays d'origine Drapeau de la France France
Nombre de pages 252

Un homme se penche sur son passé est un roman de Maurice Constantin-Weyer publié en 1928 aux éditions Rieder[1] et ayant reçu le prix Goncourt la même année[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Le roman reçoit le prix Goncourt en 1928 grâce à la voix double du président du jury au détriment notamment de La Petite fille que j'aime de René Bizet[3]. Le livre se vend à 100 000 exemplaires dans les deux mois suivants le prix et les précédents ouvrages de son auteur voient également leurs ventes décupler[3].

Résumé[modifier | modifier le code]

Un trappeur français se retrouve au milieu de fermiers canadiens dont l'une des filles tombe amoureuse.

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Un homme se penche sur son passé, Paris, éditions Rieder, 1928
  • Un homme se penche sur son passé, Paris, éditions Plon, 1928
  • Un homme se penche sur son passé, illustré de 16 lithographies de Jacques Bétourné à la Société d'éditions françaises et internationales, aux quatre coins du monde, Paris, 1946.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. note en index (289-291) in Maria Chiara Gnocchi, Le Parti pris des périphéries. Les « Prosateurs français contemporains » des éditions Rieder (1921-1939), Le Cri éditions, 2007 (ISBN 978-2-8710-6420-6)
  2. Palmarès complet des prix Goncourt sur le site de l'Académie Goncourt.
  3. a et b Du côté de chez Drouant : Le Goncourt de 1922 à 1949 émission de Pierre Assouline sur France Culture le 3 août 2013.