Umbilicus Urbis Romae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Umbilicus Urbis Romæ)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Milliaire d'or.
Umbilicus Urbis Romae
Image illustrative de l'article Umbilicus Urbis Romae
Vestiges du noyau de brique du IVe siècle.

Lieu de construction Forum Romain
Date de construction Milieu du VIIIe siècle av. J.-C.
Ordonné par Romulus
Type de bâtiment Autel, colonne
Le plan de Rome ci-dessous est intemporel.
Planrome2b.png
Umbilicus Urbis Romae
Localisation de l'Umbilicus Urbis Romae
dans la Rome antique (en rouge)

Coordonnées 41° 53′ 34″ N 12° 29′ 04″ E / 41.892728, 12.48456741° 53′ 34″ Nord 12° 29′ 04″ Est / 41.892728, 12.484567
Liste des monuments de la Rome antique

L'Umbilicus Urbis Romae (en français : « nombril de la ville de Rome ») est un petit monument marquant le centre théorique et symbolique de Rome, situé sur le Forum Romain. Il est possible que Umbilicus Urbis et Mundus soient deux noms désignant le même monument, la dénomination d'Umbilicus Urbis Romae n'apparaissant que tardivement.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'identification du monument demeure incertaine et sujette à débat[1]. Une première hypothèse propose d'identifier le monument au milliaire d'or, arguant qu'il paraît invraisemblable qu'il y ait pu avoir deux centres différents pour la ville de Rome et celui de l'Empire dont elle est la capitale[1]. Selon une deuxième hypothèse proposée par l'archéologue italien Filippo Coarelli, le monument ne fait qu'un avec le Mundus, un autel dédié aux divinités infernales Dis Pater et Proserpine. L'Umbilicus Urbis se situerait alors à proximité des Rostres impériaux, du milliaire d'or et de l'arc de Septime Sévère, adjacent à l'autel de Saturne[2].

Fonction[modifier | modifier le code]

Le Mundus romain correspond à un fossé circulaire creusé par Romulus lors de la fondation de Rome, marquant le cœur de la ville. Cette zone est considéré comme un portail permettant au monde infernal de communiquer avec la surface. Selon les auteurs antiques[a 1], cette zone est le lieue de diverses cérémonies. Marquée par un autel ou un petit monument (l'Umbilicus Urbis) recouvrant la tranchée souterraine, son accès est ouvert trois fois dans l'année (Mundus patet) lors de jours considérés comme néfastes et risqués car des divinités infernales pourraient accéder au monde de la surface. C'est également dans cette zone que les futurs citoyens romains viennent déposer une poignée de terre provenant de leur lieu d'origine et offrent les premiers fruits de l'année[3].

Description[modifier | modifier le code]

Si l'identification de Coarelli est correcte, les vestiges du monument correspondent à une structure circulaire en brique de 4,45 mètres de diamètre à la base s'élevant sur trois étages pour atteindre 3 mètres de diamètre au sommet. La structure en brique était recouverte de marbre à l'époque romaine. Une petite entrée, qui ne devait servir qu'en de rares occasions étant donné son étroitesse, permet d'accéder à l'intérieur de l'édifice[1].

La construction est datée de l'époque sévérienne, à l'occasion du réaménagement de la zone provoquée par l'érection de l'arc de Septime Sévère[2], et une restauration au début du IVe siècle mais après 303[1]. C'est cette reconstruction d'un monument plus ancien, réutilisant des éléments comme la base en travertin et la corniche circulaire, probablement surmontée d'une pierre imitant la forme de l'Omphalos grec[1], qui est baptisée d'Umbilicus par les sources antiques tardives du IVe siècle[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Sources modernes :
  1. a, b, c, d et e Richardson 1992, p. 404.
  2. a et b Coarelli 2007, p. 63.
  3. Coarelli 2007, p. 63-64.
  4. Coarelli 2007, p. 64.
  • Sources antiques :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) Filippo Coarelli, Rome and environs : an archaeological guide, University of California Press,‎ , 555 p. (ISBN 978-0-520-07961-8)
  • (en) Lawrence Richardson, A New Topographical Dictionary of Ancient Rome, Johns Hopkins University Press,‎ , 488 p. (ISBN 0801843006)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Plan du Comitium républicain (avant César)
En pointillé, le tracé du Comitium archaïque. En gris foncé, la silhouette de la Curia Iulia indiquée pour information.
Plan du Forum Romain
Liste des édifices du Forum Romain
Plan du forum à la fin de l'époque républicaine.
Plan du forum à la fin de l'Empire.