Umberto Brunelleschi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Umberto Brunelleschi
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Umberto Brunelleschi, né le à Pistoia, Toscane, mort le à Paris, est un peintre, illustrateur et affichiste italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir étudié à l'Académie des beaux-arts de Florence, participé à diverses expositions en Italie, Umberto Brunelleschi quitte son pays natal, en même temps que son ami Ardengo Soffici, et vient s'établir à Paris, où il trouve un travail comme illustrateur pour le journal Le Rire, en novembre 1900. Dans les premières années du XXe siècle, il se lie très rapidement avec le milieu des jeunes poètes fréquentant le Quartier latin et commence à exposer au Salon des indépendants.

« Toilette au goût Vénetien », in Journal des dames et des modes n° 122, Paris, 1913.

Il donne des dessins à l'Assiette au beurre sous le pseudonyme d'Aroun al Rascid [sic][1] et collabore également à différentes luxueuses revues de mode telles que Les Feuillets d'Art, la Gazette du Bon Ton, Femina, le Journal des Dames et des Modes (relancé par George Barbier), Nos loisirs, etc. Il fut également le directeur artistique d'une revue éphémère (1919-1920), mais remarquée, La Guirlande de l'art et de la littérature. Ambitieux d'une œuvre plus rare, l'artiste ne dédaigne pourtant pas alors de composer des panneaux-réclames pour un grand magasin. Il devient portraitiste, colorant son modernisme d'influences florentines.

Dans les années 1920, Umberto Brunelleschi diversifie ses activités en créant des costumes pour les revues des Folies Bergère ou du Casino de Paris et pour le théâtre (Le Châtelet à Paris, et des théâtres à New York, en Italie et en Allemagne). Il fut le créateur de nombreux costumes de scène pour Joséphine Baker. Ses gravures originales et pochoirs sont édités par L'Estampe moderne (nouvelle série, 1925-1926)[2].

La carrière de Brunelleschi est avant tout celle d'un illustrateur ayant entendu à la fois la leçon des maîtres galants du XVIIIe siècle[Lesquels ?] et celle des bouffons de la commedia dell'arte. Luc Monod recense près de 30 ouvrages illustrés par Brunelleschi, pour des auteurs tels que Andersen, Gabriele D'Annunzio, Charles Perrault, Jean de La Fontaine, Boccace (le Décaméron), Diderot, Voltaire (Candide, L'Ingénu), Goethe, Musset ou encore l'abbé Prévost. Ses gouaches originales pour l'illustration de livres étaient régulièrement exposées dans les différents Salons à Paris et à la Biennale de Venise.

Il est membre du jury de Miss France 1936.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Illustrations[modifier | modifier le code]

  • Saint François d'Assise, traduit par Frédéric Ozanam, Les petites fleurs de Saint François d'Assise, Gilbert jeune, librairie d'amateurs, 1942
  • Giacomo Casanova, Mémoires de Jacques Casanova de Seingalt, Gilbert jeune, librairie d'amateurs, 1950
  • Voltaire, Candide, Gilbert jeune, librairie d'amateurs, 1933
  • Palais de la Nouveauté : L'Ameublement, Société Anonyme des Administrations et Grands magasins Dufayel, 12 planches en couleurs, octobre 1923

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Aroun al Rascid », dans Dico Solo, Vichy, AEDIS, 2004, p. 27.
  2. « Brunelleschi, Umberto », dans Janine Bailly-Herzberg, Dictionnaire de l'estampe en France (1830-1950, Paris, Arts et métiers graphiques / Flammarion, 1985, p. 50.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marcus Osterwalder (dir.), Dictionnaire des illustrateurs, 1800-1914, Éditions Ides et Calendes, 1989, p. 195

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. Œuvres érotiques de Brunelleschi sur erotomane.org
  2. Œuvres d'Umberto Brunelleschi pour La Guirlande de l'art et de la littérature (1919-1920) sur le site artophile.com