Ultramicrobactérie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les ultramicrobacteries sont des bactéries considérablement plus petites que toutes les cellules des bactéries connues jusque dans les années 1980 (qui mesurent habituellement de 0,2 à 2 micromètres de diamètre).

Ces très petites cellules bactériennes sont différentes des prétendues « nanobactéries » ou « nanoparticules calcifiées », qui furent - un temps - proposées comme organismes vivants de 0,1 µm de diamètre[1] ; Ces dernières structures sont maintenant considérés comme des artefacts non-vivants[2] ; il s'agit probablement de précipités de matière inorganique[3],[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le terme Ultramicrobacteries a été créé en 1981 pour décrire de minuscules cocci trouvés dans l'eau de mer, d'une taille inférieures à 0,3 µm de diamètre[5].

D'autres minuscules bactéries ont été isolées d'échantillons de sols, qui semblent associer des espèces gram-positives et gram-négatives[6].

Beaucoup, si ce n'est la totalité, de ces petites bactéries semblent être des formes dormantes de cellules plus grandes ; un stade qui permettrait la survie de bactéries normales dans des conditions difficiles[7].
Lors de ce processus, les cellules bactériennes inhibent leur métabolisme, ce qui leur permet de freiner ou stopper leur croissance. Elles ne se reproduisent pas et stabilisent leur ADN, créant des cellules dormantes, pouvant rester viables (durant plusieurs années au moins)[8].
Ces formes dormantes pourraient être le type le plus commun des ultramicrobacteries trouvées en eau salée[9].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Urbano P, Urbano F; [url=http://www.plospathogens.org/article/info:doi/10.1371/journal.ppat.0030055 Nanobacteria: facts or fancies?] ; journal PLoS Pathog. ; volume=3 ; issue=5 ; pages=e55 ; Mai 2007 ; pmid=17530922 ; pmc=1876495 ; doi=10.1371/journal.ppat.0030055
  2. Kajander EO ; Nanobacteria--propagating calcifying nanoparticles ; journal=Lett. Appl. Microbiol. ; volume 42 ; issue=6 ; pages=549–52 ; Juin 2006 ; pmid=16706890 ; doi=10.1111/j.1472-765X.2006.01945.x
  3. Raoult D, Drancourt M, Azza S, et al. ; are mineralo fetuin complexes ; journal PLoS Pathog. ; volume=4 ; issue=2 ; pages=e41 ; février 2008 ; pmid=18282102 ; pmc=2242841 ; doi=10.1371/journal.ppat.0040041
  4. Martel J, Young JD ; Purported nanobacteria in human blood as calcium carbonate nanoparticles ; journal=Proc. Natl. Acad. Sci. U.S.A. ; volume=105 ; issue=14 ; pages=5549–54 ; Avril 2008 ; pmid=18385376 ; doi=10.1073/pnas.0711744105
  5. Torrella F, Morita RY ; Microcultural Study of Bacterial Size Changes and Microcolony and Ultramicrocolony Formation by Heterotrophic Bacteria in Seawater ; journal=Appl. Environ. Microbiol. ; volume=41 ; issue=2 ; pages=518–527  ; 1er Février 1981 ; pmid=16345721 ; pmc=243725
  6. Iizuka T, Yamanaka S, Nishiyama T, Hiraishi A ; Isolation and phylogenetic analysis of aerobic copiotrophic ultramicrobacteria from urban soil ; journal : J. Gen. Appl. Microbiol. ; volume 44 ; issue 1 ; pages 75à 84 ; Février 1998 ; pmid=12501296
  7. Velimirov, B. ; 2001 ; Nanobacteria, Ultramicrobacteria and Starvation Forms: A Search for the Smallest Metabolizing Bacterium ; journal : Microbes and Environments ; volume 16 ; issue 2 ; pages 67à 77 ; Consulté 2008-06-23 ; doi:10.1264/jsme2.2001.67
  8. Costerton JW, Lewandowski Z, Caldwell DE, Korber DR, Lappin-Scott HM ; Microbial biofilms ; journal=Annu. Rev. Microbiol. ; volume=49 ; pages=711 à 45 ; 1995 ; pmid=8561477 ; doi:10.1146/annurev.mi.49.100195.003431
  9. Haller CM, Rölleke S, Vybiral D, Witte A, Velimirov B ; Investigation of 0.2 µm filterable bacteria from the Western Mediterranean Sea using a molecular approach : dominance of potential starvation forms ; journal=FEMS Microbiol. Ecol. ; volume 31 ; issue 2 ; pages=153à161 ; Février 2000 ; pmid=10640668