Ulrike Lunacek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ulrike Lunacek
Illustration.
Fonctions
Députée européenne

(8 ans, 3 mois et 25 jours)
Élection 7 juin 2009
Réélection 25 mai 2014
Législature 7e et 8e
Groupe politique Verts/ALE
Successeur Thomas Waitz
Députée au Conseil national

(10 ans)
Biographie
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Krems an der Donau (Autriche)
Nationalité Autrichienne
Parti politique Les Verts - L'Alternative verte
Diplômé de Université d'Innsbruck
Profession Travailleuse sociale
Attachée de presse
Interprète

Ulrike Lunacek, née le à Krems an der Donau, est une personnalité politique autrichienne, membre des Verts - L'alternative verte.

Elle est vice-présidente du Parlement européen de jusqu'à sa démission de son mandat européen en novembre 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Elle a été députée au Conseil national de 1999 à 2009, année de son élection au Parlement européen, où elle siège au sein du Groupe des Verts/Alliance libre européenne. Elle est par ailleurs co-présidente de l'Intergroupe du Parlement européen sur les droits LGBT (en).

Elle est l'auteur du rapport Lunacek examiné par le Parlement européen en 2014, ayant trait au droit de la famille et aux personnes LGBT [1],[2]. En France, la Manif pour tous dénonce ce rapport qui propose aux États membres une ligne de conduite contre l'homophobie et les discriminations liées à l'orientation sexuelle. D'après Le Monde, « les opposants au mariage homosexuel dénoncent un texte élaboré par le « lobby LGBT » avec pour objectif d'imposer, selon eux, l'agenda gay aux législations des vingt-huit États membres ». Selon les termes d'une pétition en ligne lancée par La Manif pour tous, le rapport Lunacek « détourne une politique de non-discrimination pour créer des privilèges au profit de certains citoyens sur la base de leur sexualité »[3].

Lors de la 19e Rainbow Parade à Vienne, le , elle est victime d'une attaque à l'acide butyrique, sans être blessée[4].

Elle mène la liste des Verts pour les élections législatives de 2017, alors que son parti est en difficulté, une liste dissidente se présentant également[5]. Lors de ce scrutin, le parti obtient le score de 3,8 % et perd ses 24 députés au Conseil national.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Lunacek travaille aussi en tant qu'interprète professionnel en anglais et en espagnol et comme journaliste.

En 1995, elle devient la première Autrichienne célèbre à assumer ouvertement d'être lesbienne[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La feuille de route anti-homophobie de l'UE qui affole la « Manif pour tous » », sur Lemonde.fr, (consulté le 26 février 2015).
  2. « Ce rapport européen qui envisage «plus de deux parents pour les enfants» », sur Lefigaro.fr, (consulté le 26 février 2015).
  3. Mathilde Gérard, « La feuille de route anti-homophobie de l'UE qui affole la « Manif pour tous » », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  4. « Ulrike Lunacek attaquée à l’acide butyrique à la Rainbow parade de Vienne », sur Yagg, (consulté le 26 février 2015).
  5. a et b Blaise Gauquelin, « Législatives autrichiennes : Ulrike Lunacek, 60 ans, lesbienne, conduira la liste des écologistes », lemonde.fr, 3 octobre 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :