Ulf Ekman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ulf Ekman
Description de l'image UlfEkman1.jpg.
Naissance (67 ans)
Gothenburg (Suède)
Activité principale

Compléments

Converti au catholicisme en 2014.

Ulf Ekman, né le à Gothenburg, est un pasteur et théologien luthérien puis pentecôtiste suédois. Fondateur de la communauté Livets Ord en 1983, il rejoint finalement la pleine communion avec l'Église catholique en 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Protestantisme[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Dans sa jeunesse, Ulf Ekman est membre du parti communiste suédois avant de devenir chrétien. Dès 1970, il étudie l'ethnographie, l'histoire et la théologie à l'Université d'Uppsala puis, en janvier 1979, il est ordonné pasteur au sein de l'Église de Suède. Il devient alors aumônier de son université tout en poursuivant ses études au Centre de formation biblique de Tulsa, à Oklahoma, aux États-Unis.

Livets Ord[modifier | modifier le code]

À son retour en Suède en 1983, il quitte l'Église de Suède et fonde Livets Ord, une petite communauté pentecôtiste.

Celle-ci connait un grand succès populaire. Son école biblique devient également une référence parmi les évangéliques et serait la plus importante de Scandinavie. Il envoie notamment des missionnaires au Bangladesh, en Russie, en Ukraine, en Arménie, en Azerbaïdjan, en Tadjikistan, en Afghanistan, en Albanie, en Israël et en Inde. La communauté s'impose aussi rapidement comme la plus grande megachurch évangélique de Suède avec 3 300 membres baptisés. Partisan d'un christianisme évangélique « orthodoxe » voire littéraliste, il s'oppose vivement à la théologie libérale des luthériens d'une part et à la papauté jugée diabolique d'autre part. Il devient une personnalité très médiatique dans son pays[1].

En juin 1989, il manifeste notamment contre la visite du pape Jean-Paul II à Stockholm[2].

Catholicisme[modifier | modifier le code]

Rapprochement avec le catholicisme[modifier | modifier le code]

Accusé de sectarisme dans les années 1980 et 1990, il s'ouvre à d'autres traditions chrétiennes au début des années 2000.

Il se consacre alors au développement international de son Église et travaille d'abord en collaboration avec la communauté ukrainienne évangélique nommée « Église Nouvelle Génération ». Avec son épouse Birgitta, il s'en va vivre trois ans en Terre sainte, où il découvre des Églises orthodoxes et surtout l'Église catholique. Il y apprend les fondements du dialogue œcuménique, qu'il refusait jusqu'ici. Petit à petit, il réalise que l'Église catholique ne correspond pas à ses « préjugés » et se rapproche finalement des catholiques charismatiques et de leur doctrine[1].

Conversion[modifier | modifier le code]

Le , soit trente ans après la fondation de son Église, il démissionne de sa fonction de pasteur principal. Lui succède alors Joakim Lundqvist, le plus jeune pasteur de la communauté[1].

Le , soit cinq mois après son fils aîné, il annonce son intention, ainsi que celle de son épouse, de rejoindre la pleine communion avec l'Église catholique. Le 9 avril suivant, il est reçu par le pape François, sur la place Saint-Pierre, au Vatican[3].

Il suit alors un enseignement catéchétique jusqu'à sa réception officielle au sein de l'Église catholique en mai 2014, puis intègre la paroisse Saint-Lars d'Upsal en tant que fidèle[1].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]