Uffie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Uffie
Description de cette image, également commentée ci-après
Uffie en concert, le 10 septembre 2007
Informations générales
Nom de naissance Anna-Catherine Hartley
Naissance (33 ans)
Miami, Floride
Genre musical Electropop
Années actives Depuis 2005
Labels Arcade Mode, Ed Banger Records
Site officiel www.uffie.tv

Uffie, de son vrai nom Anna Catherine Hartley-Poole, née le à Miami, en Floride, est une chanteuse de musique électronique américaine basée à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Uffie est née à Miami, en Floride[1], sous le nom d'Anna-Catherine Hartley. Sa mère est japonaise et son père est britannique originaire de Liverpool[2],[3]. Sa famille est partie avec elle à Hong Kong quand elle avait quatre ans[4]. Elle y a passé une bonne partie de son enfance et de son adolescence[2].

Elle est arrivée à Paris à 15 ans[5]. Son nom de scène Uffie vient du surnom œuf donné par son père lorsqu'elle était enfant[6].

En 2006, elle commence sa carrière par la production de deux singles Pop the Glock et Ready To Uff en cocréation avec son ami Louisdub sur le label français Ed Banger Records. Les deux titres contiennent une musique empruntant aussi bien à l'acid house et à l'ambient qu'au rap pour la partie vocale. Les titres d'Uffie ont été produits par les artistes français Mr. Oizo et Feadz. SebastiAn a réalisé plusieurs remixes.

Deux nouveaux titres de Uffie ont été mis en ligne en , Hot Chick et In Charge. Elle a participé, avec Feadz, aux Eurockéennes 2006. En , un nouveau titre Dismissed est sorti sur la compilation Ed Rec. Vol. 2 du label Ed Banger Records. En , on la retrouve sur l'album du groupe Justice avec la chanson Tthhee Ppaarrttyy. Son premier clip, Pop the Glock, est sorti en , réalisé par Nathalie Canguilhem. Son premier album Sex Dreams & Denim Jeans est sorti le  : il comporte une reprise de Hong Kong Garden de Siouxsie and the Banshees[7]. Pharrell Williams apparait sur le titre ADD SUV. L'album s'est hissé 7e au classement des albums les plus téléchargés[8].

Uffie est entrée en studio, après la sortie de son album, avec Mirwais et prévoit de monter un groupe[9].

Uffie décide au début de l'année 2013 de ne pas sortir son second album, pourtant terminé depuis , pour se consacrer à sa famille. En , elle déclare via son compte Twitter vouloir mettre fin au projet « Uffie ». En effet, elle souhaite participer à de nouveaux projets, dont un projet musical, sous un nom de scène différent[10]. Au début de 2016, Uffie revient officiellement vers la musique et a publié plusieurs chansons et collaborations de façon indépendante. Son EP Tokyo Love Hotel sort le et est rapidement suivi par le single No Take Me Backs, plus tard remixé par son ami de longue date Feadz.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Uffie entretenait une relation avec le DJ et producteur français Feadz[11], avec qui elle composa son premier album. En 2009, elle a donné naissance à une petite fille prénommée Henrietta, qu'elle a eue avec l'artiste franco-suédois André Saraiva, dont elle est aujourd'hui divorcée[12]. Elle s'est remariée le avec Mason Poole, photographe pour les magazines Jalouse ou L'Officiel, notamment, et basé à Los Angeles. Elle a eu un petit garçon avec lui fin .

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Singles & EPs[modifier | modifier le code]

Autres réalisations[modifier | modifier le code]

Uffie en concert à New York, en 2006
  • Elle réalise sa première apparition en 2005 sur le morceau Uffie and me tiré du Forward 4 EP de Feadz.
  • Le morceau Dismissed produit par Mr. Oizo, sur la compilation Ed Rec Vol. 2 du label Ed Banger Records sorti en 2007.
  • On retrouve la voix de Uffie dans le morceau Tthhee Ppaarrttyy de Justice, sur leur premier album sorti en 2007. Une version alternative existe et utilise une instrumentale produite par Curtis Vodka. Cette même instrumentale figure sur un titre nommé Body Bass.
  • Fais Rentrer Les Euros (Feadz Uptempo Mix) par M.I.T.C.H. ().
  • Low Life (LA Riots Remix) de Scanners, sur le mix Pillowface And His Airplane Chronicles de Steve Aoki, reprenant une partie des paroles de Body Bass.
  • Le morceau Robot Œuf, sur la compilation Ed Rec Vol. 3 du label Ed Banger Records sortie en 2008.
  • Un featuring avec Mr. Oizo pour le titre Steroids, disponible sur l'album Lambs Anger puis sur l'EP Pourriture dans une version remixée par lui-même. ().
  • Le titre Walk of Shame qui fut notamment remixé par le DJ Plaisir de France[13].
  • Une apparition sur le titre Babygirl[14] de Charli XCX sur l'album Number 1 Angel sorti le 10 mars 2017.
  • Spaceship par Galantis sur l'EP du même nom en 2018.
  • Uffie pose sa voix sur le single Paris du rappeur américain Sherif en 2019.
  • La chanson Drinks de CYN fut remixée par Uffie pour l'EP The Mixed Drinks Collection (2020).

Samples[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Heather Phares, « Uffie », AllMusic. Rovi Corporation (consulté le )
  2. a et b (en) Cyclone, « Uffie – You Ready To Uff? » [archive du ], ThreeDWorld.com.au, (consulté le )
  3. (en) Michaelangelo Matos, « Uffie Profile »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Burn Studios, (consulté le )
  4. (en) Lauren Tischler, « Interview with Uffie », Obscure Sound, (consulté le )
  5. JD Beauvallet, « Sex Dreams and Denim Jeans », sur lesinrocks.com,
  6. (en) Lauren Tischler, « Interview with Uffie », sur obscuresound.com,
  7. (en) Paul Lester, « Uffie (No 644) », sur Guardian.co.uk,
  8. Syndicat national de l'édition phonographique, « Download Album Top 50 »,
  9. « Interview : Uffie Interview Vidéo 2010 », sur MusiqueMag.com,
  10. (en + fr) « Twitter / UffieFrance », Twitter (consulté le )
  11. « Uffie va casser la baraque », sur Lesinrocks.com,
  12. (en) « My first picture of HENRIETTA (...) », sur purple-diary.com,
  13. AVSC feat Uffie Walk of shame plaisir de france remix.mp3 (lire en ligne)
  14. « New Music: Charli XCX – “Babygirl” ft. Uffie », Spin,‎ (lire en ligne, consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :