U Geminorum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
U Geminorum
Description de cette image, également commentée ci-après
courbe de lumière AAVSO du comportement explosif de U Geminorum. Les différentes couleurs correspondent aux bandes spectrales. Les jours sont des jours juliens.
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 07h 55m 05,21s[1]
Déclinaison +22° 00′ 4,8″
Constellation Gémeaux
Magnitude apparente 14,1-15,0 (calme)
9,0 (explosion)

Localisation dans la constellation : Gémeaux

(Voir situation dans la constellation : Gémeaux)
Gemini IAU.svg
Caractéristiques
Type spectral sd:Be+ / M4.5Ve
Indice U-B ?
Indice B-V ?
Variabilité Nova naine
Astrométrie
Vitesse radiale +37 km/s
Mouvement propre μα = −30,0 mas/a
μδ = −42,2 mas/a
Parallaxe 7,9 ± 5,4 mas[2]
Distance environ 400 al
(environ 130 pc)
Magnitude absolue 9,5
Caractéristiques physiques

Autres désignations

HD 64511

U Geminorum (U Gem), dans la constellation des Gémeaux, est l'archétype d'une nova naine. Le système d'étoile binaire est constitué d'une naine blanche en orbite serrée autour d'une naine rouge. Tous les 100 jours environ, elle subit une explosion qui accroît fortement sa luminosité. Découverte par J.R. Hind en 1855 lors d'une de ses explosions, elle a depuis été observée continuellement.

Le système binaire U Geminorum a une très courte période orbitale de 4 heures et 11 minutes ; cette orbite à elle seule rend le système variable, car les composantes transitent et s'éclipsent mutuellement à chaque révolution. Normalement, la magnitude apparente combinée varie entre 14,0 et 15,1 ; cependant durant une explosion, l'étoile peut briller une centaine de fois plus, jusqu'à la 9e magnitude. Bien que la période moyenne soit de 100 jours, celle-ci est en fait très irrégulière, variant de 62 jours à 257 jours. Comme c'est le cas avec les novae naines, les explosions sont le résultat d'un afflux périodique de matière du disque d'accrétion de la naine blanche, causé par une instabilité dans le disque.

Les estimations de distance de U Geminorum ont varié de 52 parsecs (170 années-lumière) à 112 parsecs (370 années-lumière), avec une valeur la plus probable de 82 parsecs (270 années-lumière)[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « U Gem », AAVSO: Variable Star Plotter (VSP) (consulté le 15 novembre 2010) (07 55 05.21 +22 00 4.8)
  2. (en) U Geminorum sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  3. Knox S. Long et Ronald L. Gilliland, « GHRS OBSERVATIONS OF THE WHITE DWARF IN U GEMINORUM », ASTROPHYSICAL JOURNAL, vol. 511, no 2,‎ , p. 916–924 (DOI 10.1086/306721)
  • Burnham, Robert. Burnham's Celestial Handbook. New York: Dover Publications, Inc., 1978. (ISBN 0-486-23568-8) p. 925-34.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]