USS Santee (CVE-29)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir USS Santee.

USS Santee
Photo colorisée représentant un porte-avions en peinture de camouflage et dont le pont est chargé d'avions.
Le Santee en octobre 1942.
Autres noms Esso Seakay
AO29
Type Porte-avions d'escorte
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Chantier naval Construction :
Sun Shipbuilding (en)
Conversion :
Norfolk Naval Shipyard
Quille posée
Lancement
Armé
Commission 1939
Statut  : placé en réserve
décembre 1959 : vendu pour démolition
Équipage
Équipage 1 080 hommes en 1945
Caractéristiques techniques
Longueur 168,6 m
Maître-bau 32,1 m
Tirant d'eau 9,32 m
Déplacement 10 494 t
Port en lourd 23 875 t
Propulsion 2 arbres
Turbines General Electric
4 chaudières Babcock & Wilcox
Puissance 13 500 ch
Vitesse 18 nœuds (33 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 2 canons de 5 pouces
4 × 2 canons de 40 mm
12 canons de 20 mm
Rayon d'action 23 900 milles marins (44 300 km) à 15 nœuds (28 km/h)
Aéronefs 31 avions
Carrière
Indicatif CVE-29

L'USS Santee (CVE-29) est un porte-avions d'escorte de classe Sangamon construit pour l'United States Navy durant la Seconde Guerre mondiale. Entré en service en tant que pétrolier en 1939, il est reconverti en porte-avions en 1942 et sert en Atlantique puis dans le Pacifique, avant d'être mis en réserve à la fin de la guerre. Il est vendu pour démolition en 1959.

Conception[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Classe Sangamon.

La construction du pétrolier de type T-3 Esso Seakay commence au chantier Sun Shipbuilding (en) le . Le navire est lancé le et entre en service la même année. Racheté par l'United States Navy le , il est commissionné le 30 octobre sous le nom de AO-29[1]. Début 1942 décision est prise de le convertir, lui et ses sister-ships, en porte-avions d'escorte : les modifications sont effectuées au Norfolk Naval Shipyard durant le printemps, et le il est mis en service ; ses sister-ships le sont le mois suivant[2]. Les unités de la classe Sangamon possèdent ainsi une meilleure résistance et une meilleure autonomie que les porte-avions conçus à partir de cargos par exemple, grâce à un meilleur arrangement des compartiments étanches dû à leur fonctionnalité première : transporter des liquides inflammables. Ils possèdent aussi un pont d'envol plus grand, ce qui leur permet de transporter de plus gros avions[3]. Cette conception sera reprise ensuite pour les unités de la classe Commencement Bay, lancées à la fin de la guerre[4].


Histoire[modifier | modifier le code]

Après son entrée en service le , le Santee rejoint la Task Force 22. Dès le mois d'octobre, il rejoint la côte ouest de l'Afrique[1] et se positionne au large de Safi, participant au débarquement américain au Maroc en novembre[4]. Il retourne ensuite patrouiller au large des côtés sud-américaines, à la recherche de sous-marins ennemis. Le , il coule l'U-boot U-509 au large des Açores. Le ses Grumman TBF Avenger coulent l'U-boot U-43 au sud-ouest des Açores. Il escorte ensuite des convois transatlantiques avant de rejoindre l'océan Pacifique en février 1944. Faisant partie de la Task Force 77 de la septième flotte des États-Unis avec ses trois sister-ships, il participe à la bataille du golfe de Leyte. Le 25 octobre, au large de Samar le groupe est attaqué par des kamikazes japonais. Touché par l'un d'eux ainsi que par une torpille du sous-marin japonais I-56, le Santee retourne à Los Angeles pour réparations. Le porte-avions d'escorte revient dans le Pacifique en mars 1945 et est engagé dans la bataille d'Okinawa[4]. Le 16 juin, il lance une attaque de chasseur-bombardiers vers l'île de Kyushu. À partir du 1er juillet, le navire participe à des opérations de déminage au large d'Okinawa avant de rejoindre Apra Harbor le 19 juillet. Il fait ensuite route vers Saipan puis les Philippines et apprend alors la nouvelle de la capitulation du Japon en pleine mer. Après avoir aidé à évacuer les prisonniers durant l'opération Magic Carpet, le Santee arrive à Boston Harbor le . Placé en réserve le 21 octobre, le porte-avions est reclassé en porte-hélicoptères le (CVHE-29) avant d'être rayé des listes le Le 5 décembre, il est revendu pour démolition[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]