USS San Francisco (SSN-711)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir USS San Francisco.
USS San Francisco
Image illustrative de l'article USS San Francisco (SSN-711)
Type Sous-marin nucléaire d'attaque
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Chantier naval Chantier naval Northrop Grumman de Newport News
Statut En cours de transformation en navire d'entrainement à quai.
Équipage
Équipage 12 officiers, 98 hommes d'équipage
Caractéristiques techniques
Longueur 110,3 m
Maître-bau 10 m
Tirant d'eau 9,7 m
Déplacement 5 759 t lège, 6 145 t à charge
Propulsion réacteur nucléaire SG6
Vitesse 30 nœuds en plongée
Carrière
Port d'attache San Diego, Californie
Indicatif SSN-711

Le USS San Francisco (SSN-711) est un sous-marin nucléaire d'attaque américain de classe Los Angeles nommé d'après San Francisco en Californie.

Histoire du service[modifier | modifier le code]

Construit au chantier naval Northrop Grumman de Newport News, il a été commissionné le et est toujours actuellement en service dans l’United States Navy.

Le , l'USS San Francisco, naviguant à grande vitesse près de Guam, heurte une montagne sous-marine à cause d'une carte de navigation non remise à jour. Le dôme sonar est écrasé par l'impact, qui déforme les portes des 4 tubes lance-torpilles et endommage 15 torpilles et 2 missiles de croisière Tomahawk. L'échouement fait un mort et 24 blessés[1].

Début 2017, il est retiré du service actif et entre en chantier pour deux ans afin d'être transformé en bateau d'entrainement à quai jusqu'en 2040[2].

San Francisco en cale sèche à Guam, janvier 2005.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Gilles Corlobé, « L’équipage du San Francisco était faible en navigation, selon un rapport de la Navy », sur corlobe.tk, Le portail des sous-marins, (consulté le 21 mars 2009)
  2. Jérôme Pellistrandi, « Équipements militaires, chroniques d'un trimestre (mars 2017) », Revue de la défense nationale,‎ (lire en ligne).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]