USS New Ironsides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un bateau ou un navire image illustrant l’US Navy
Cet article est une ébauche concernant un bateau ou un navire et l’US Navy.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

USS New Ironsides
Image illustrative de l'article USS New Ironsides
Le New Ironsides

Type Cuirassé à coque en fer
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Chantier naval Merrick & Sons, Philadelphie
Lancement [1]
Commission
Statut  : retiré du service
 : détruit par un incendie
Équipage
Équipage 449 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 230 pieds (70,1 m)
Maître-bau 57,5 pieds (17,5 m)
Tirant d'eau 15,8 pieds (4,8 m)
Déplacement 3 486 short tons
Vitesse 8 nœuds (14,816 km/h)

L'USS New Ironsides est un cuirassé à coque en fer en service dans l'Union Navy durant la guerre de Sécession, participant activement au blocus de l'Union.

Nom[modifier | modifier le code]

Article détaillé : USS Constitution#Old Ironsides.

Le New Ironsides (nouveau « flanc de fers ») reçoit son nom en l'honneur de l'USS Constitution, alors surnommée « Old Ironsides » après son combat victorieux contre la HMS Guerriere.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le New Ironsides participe notamment au blocus de l'Union, ainsi qu'aux première (en) et seconde bataille de Charleston Harbor (en), et aux première et seconde bataille de Fort Fisher (en)[1], durant laquelle huit de ses marins recevront la Medal of Honor.

Le , il rejoint Hampton Roads afin de soutenir l'armée de la James River qui mène alors, avec le général Grant à sa tête, ses dernières batailles contre Richmond. Alors que la chute des confédérés est acquise, le New Ironsides rentre à Philadelphie et est retiré du service le . Il est détruit par un incendie le [1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

(en) Cet article contient du texte publié dans le Dictionary of American Naval Fighting Ships, dont le contenu se trouve dans le domaine public. La référence peut être lue ici.