USS Morris (DD-417)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir USS Morris.

USS Morris
Image illustrative de l’article USS Morris (DD-417)
Le Morris au chantier naval de Mare Island le .
Type Destroyer
Classe Sims
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Constructeur Norfolk Naval Shipyard
Chantier naval Portsmouth, Virginie
Quille posée
Lancement
Commission
Statut Désarmé le
Vendu pour démolition le
Équipage
Équipage 10 officiers et 182 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 106,15 mètres
Maître-bau 11 mètres
Tirant d'eau 4,07 mètres
Déplacement 1 570 tonnes
À pleine charge 2 211 tonnes
Propulsion 3 chaudières à tubes d'eau Babcock & Wilcox
2 turbines à vapeur
2 hélices
Puissance 50 000 ch
Vitesse 35 nœuds (65 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 5 canons de 127 mm
4 mitrailleuses Browning cal.50 (12.7 mm)
8 tubes lance-torpilles de 533 mm
2 racks de charges de profondeur
Rayon d'action 3 660 milles marins (6 800 km) à 20 nœuds (37 km/h)
Carrière
Indicatif DD-417

L'USS Morris (DD-417) est un destroyer de classe Sims en service dans l'US Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Il fut baptisé sous le nom de Charles Morris, un Commodore de l'US Navy.

Sa quille est posée le au chantier naval Norfolk Naval Shipyard à Portsmouth, en Virginie. Il est lancé le , parrainé par Charles R. Nutter (arrière-petite-fille du Commodore Morris); et mis en service le sous le Commander Harry B. Jarrett (en).

Historique[modifier | modifier le code]

Après ses entraînements, le destroyer effectue plusieurs patrouilles nord-atlantique à l'été 1941 en tant que navire amiral du 2e escadre de destroyers. En décembre, tandis que d'autres navires de l'escadron sont transférés dans le Pacifique, le Morris reste à Charleston, où il devient le premier destroyer américain à être équipé d'un radar de conduite de tir.

Rejoignant son escadron à Pearl Harbor en février 1942, le Morris est présent à la bataille de la mer de Corail en mai, au cours duquel il sera légèrement endommagé pendant les opérations de sauvetage des 500 membres d'équipage du porte-avions naufragé USS Lexington. Rapidement réparé à Pearl Harbor, il secourt en juin 193 membres d'équipage du porte-avions USS Yorktown, torpillé pendant la bataille de Midway. En octobre, pendant la campagne de Guadalcanal, il sauve plus de 500 survivants du porte-avions USS Hornet, gravement endommagé pendant la bataille des îles Santa Cruz. Lors des opérations de sauvetage, le Morris endommage de nouveau sa superstructure.

Le Morris en 1943.

En mai 1943, le Morris est transféré dans les îles Aléoutiennes; puis remis en état avant de retourner dans le Pacifique central. Pendant la campagne des îles Gilbert, il assiste pour la quatrième fois un porte-avions naufragé, l'USS Liscome Bay. Il participera également aux opérations des îles Marshall, à la campagne de la Nouvelle-Guinée, aux débarquements à Leyte et à la reprise des Philippines.

Le , lors de la bataille d'Okinawa, le Morris est touché à l'avant par un kamikaze japonais « Kate », transportant une lourde bombe ou une torpille. L'explosion endommage lourdement sa proue, souffle le bordé à tribord et cause des incendies se propageant rapidement. Le feu sera maîtrisé qu'au bout de deux longues heures. Après des réparations temporaires dans l'archipel Kerama, au large d'Okinawa, le destroyer appareille le 22 mai et atteint Bayview (San Francisco) le 18 juin.

Les réparations sont commencées avant d'être stoppées suite à la capitulation du Japon. Le destroyer est retiré du service le , rayé du registre naval le 28 novembre, désarmé puis vendu à l'entreprise de démolition Franklin Shipwrecking le , avant d'être mis au rebut à Terminal Island par la National Metal and Steel (en) en 1949.

Décorations[modifier | modifier le code]

Le Morris a reçu 15 Service star pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale, le plaçant parmi les navires américains les plus décorés du conflit.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]