USS Independence (CVL-22)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un bateau ou un navire image illustrant l’US Navy
Cet article est une ébauche concernant un bateau ou un navire et l’US Navy.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir USS Independence.
USS Independence
Image illustrative de l'article USS Independence (CVL-22)

Type Porte-avions léger
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Chantier naval New York Shipbuilding Corporation
Quille posée 1er mai 1941
Lancement 22 août 1942
Armé 14 janvier 1943
Statut coulé en 1951
Équipage
Équipage 1 569 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 190 m
Maître-bau 21,8 m
Tirant d'eau 7,4 m
Déplacement 10 662 t
À pleine charge 14 751 t
Propulsion 4 arbres d'hélices
4 turbines à réduction par engrenages General Electric
4 chaudières
Puissance 103 000 ch
Vitesse 31 nœuds (57 km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture : 127 mm
horizontal : 51 mm
Armement 16 canons Bofors 40 mm
16 canons de 20 mm Oerlikon
Rayon d'action 13 000 milles marins (24 000 km) à 15 nœuds (28 km/h)
Aéronefs 33 avions (F6F Hellcat, TBF Avenger, SBD Dauntless)
Carrière
Indicatif CVL-22
Localisation
Coordonnées 37° 30′ 00″ Nord, 123° 05′ 00″ Ouest

Géolocalisation sur la carte : Californie

(Voir situation sur carte : Californie)
USS Independence
USS Independence

L'USS Independence (CVL-22) est un porte-avions de classe Independence de l'United States Navy utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale sur le théâtre Pacifique.

Conception et construction[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2016).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Sa construction débuta comme croiseur léger CL-59 mais il fut converti en porte-avions CV-22.

Sa quille fut posée le , il fut lancé le par le constructeur New York Shipbuilding Corporation. La construction fut sponsorisée par Mme Dorothy Warner, épouse de Rawleigh Warner et président de Pure Oil Co.

Il fut mis en service le , sous le commandement du capitaine GR Fairlamb Jr.

Il traversa le canal de Panama pour rejoindre la Flotte du Pacifique, en arrivant San Francisco le .

L'Independence a commencé deux semaines d'exercices de formation à Pearl Harbor le 14 juillet. Il navigua avec les transporteurs USS Essex (CV-9) et USS Yorktown (CV-5) pour un raid sur l'île Marcus. Ses avions détruisirent 70 % des installations de l'île.

Au combat[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2016).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Pendant la bataille de Tarawa, le le porte-avions fut touché lors de la contre-attaque japonaise. Il fut atteint par au moins cinq torpilles dont l'une l'a touché sur tribord. Sérieusement endommagé, le navire est revenu à San Francisco le pour des réparations.

Il retourna à Pearl Harbor le . Au cours de sa période de réparation, le navire avait été équipé d'une catapulte supplémentaire. À son arrivée dans les eaux hawaïennes, l'Independence commença la formation pour des opérations de nuit. Le 29 août, il prit part à l'opération Palau et la bataille de Peleliu, visant à obtenir des bases pour l'assaut final sur les îles des Philippines en octobre. En l'absence de contre-attaques japonaises, il fut affecté à des opérations régulières, comme bombarder des forces japonaises sur Luçon ou Okinawa.

Les avions de l'Independence ont notamment contribué à couler le cuirassé Musashi en octobre 1944.

Il participa également à la bataille du golfe de Leyte. Le , il opéra au large des Philippines pour des attaques de nuit et des opérations défensives. Il fut touché pendant la bataille et il retourna à Pearl Harbor le pour de nouvelles réparations.

L'Independence est revenu à Ulithi le , il est directement affecté à la bataille d'Okinawa le lendemain. Ses avions bombardèrent, les 30 et 31 mars, les positions japonaises la veille du débarquement sur Okinawa. Pendant la bataille, ils abattirent de nombreux avions ennemis lors d'attaques kamikaze désespérées des forces japonaises. Le porte-avions resta à Okinawa jusqu'au 10 juin avant de retourner dans le golfe de Leyte.

Jusqu'à la fin de la guerre ses avions continueront les vols de reconnaissance pour localiser les derniers camps de prisonniers de guerre. Le navire quitta Tokyo , en arrivant à San Francisco via Saipan et Guam le 31 octobre.

Fin de vie[modifier | modifier le code]

En juillet 1946, il sert de navire cible lors de l'opération Crossroads, série d'essais nucléaires sur l'atoll de Bikini. Gravement endommagé, il est converti en laboratoire de décontamination flottant. Il est torpillé par l'US Navy au large de San Francisco à la position géographique 37° 30′ N, 123° 05′ O, coulant avec des centaines de futs de déchets radioactifs à son bord, en 1951[1].

Son épave est redécouverte en mars 2015, dans un bon état de conservation par 800 m de fond, et sans trace de fuite radioactive. Cette découverte inquiète sur l'avenir écologique de la région des îles Farallon, laquelle a servi de décharge nucléaire[1].

Le 23 août 2016, une équipe scientifique filme pour la première fois l'épave avec un sous-marin télécommandé[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Charlotte Le Maignan, « Un porte-avions de la Seconde Guerre mondiale découvert près de San Francisco », Le Figaro - en ligne,‎ (lire en ligne)
  2. (fr) « Premières images de l’épave d’un porte-avions coulé en 1951 dans le Pacifique », Le Monde (consulté le 26 août 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :