USS Frankford (DD-497)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

USS Frankford
Image illustrative de l’article USS Frankford (DD-497)
Le Frankford à New York le .
Type Destroyer
Classe Gleaves
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Constructeur Seattle-Tacoma Shipbuilding Corporation
Chantier naval Seattle, État de Washington
Quille posée
Lancement
Commission
Statut Coulé comme cible le
Équipage
Équipage 276 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 106,15 m
Maître-bau 11 m
Tirant d'eau 3,61 m
Déplacement 1 630 t
Propulsion 4 chaudières
2 hélices
Puissance 50 000 ch (37 000 Kw)
Vitesse 37,4 nœuds (69 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 4 × canons de 127 mm
6 × mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm
6 × canons 20 mm Oerlikon
10 × tubes lance-torpilles de 533 mm
6 × lanceurs de charges de profondeur, 2 × racks
Rayon d'action 6 500 milles marins (12 000 km) à 12 nœuds (22 km/h)
Carrière
Indicatif DD-497

L'USS Frankford (DD-497) est un destroyer de classe Gleaves en service dans la Marine des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale. Il fut le seul navire nommé en l'honneur de John Frankford, commandant du corsaire Belvedere lors de la Quasi-guerre avec la France.

Sa quille est posée le au chantier naval Seattle-Tacoma Shipbuilding Corporation de Seattle, dans l'État de Washington. Il est lancé le , parrainé par Mme William F. Gibbs, et mis en service le sous le commandement du lieutenant commander T. J. Thornhill.

Historique[modifier | modifier le code]

Il escorte des convois dans l’Atlantique Nord (notamment entre Casablanca et l'Irlande du Nord) et réalise plusieurs patrouilles s’inscrivant dans le cadre de la lutte contre les sous-marins allemands. Le , il quitte Norfolk pour rejoindre Plymouth en vue de participer à l’opération Neptune[1]

Le 6 juin 1944, après avoir escorté les imposants bâtiments de guerre alliés à travers la Manche la nuit précédente, il atteint sa position au large d’Omaha Beach. Le Frankford participe au bombardement des positions allemandes dans ce secteur au profit des forces terrestres américaines, fixées sur la plage par une résistance acharnée de leurs adversaires, et vient en aide aux équipages dont les navires ont été touchés et sont en perdition. Il reste engagé dans la baie de Seine jusqu'au [1]

Déployé dans la Méditerranée en août afin de participer au débarquement de Provence, il engage dans la nuit du 17 au plusieurs vedettes lance-torpilles allemandes : il en coule trois et s’empare d’une quatrième qui sera sabordée. En octobre, il fait route vers les États-Unis où il patrouille le long de la côte est jusqu'au [1].

Déployé ensuite au large des Açores, il rejoint l'escorte du croiseur lourd Quincy, transportant le président Franklin D. Roosevelt à Malte. Il sert de nouveau en Méditerranée orientale avant de rejoindre New York le , patrouillant au large des côtes jusqu'au [1].

Engagé dans le Pacifique à partir du mois d’août et jusqu'en octobre, il opère avec des dragueurs de mines au large des côtes du Japon, couvrant notamment le débarquement sur Honshū. Le , il appareille de la baie de Tokyo pour la Côte est.

Rayé du Naval Vessel Register le , il est placé en réserve à Charleston le et est coulé volontairement le lors d’un exercice de tir au large de Porto Rico.

Décorations[modifier | modifier le code]

Le Frankford a reçu deux Battles star pour son service dans la Seconde Guerre mondiale.

Commandement[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]