USS Birmingham (CL-2)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

USS Birmingham
Image illustrative de l’article USS Birmingham (CL-2)
L'USS Birmingham en 1908.
Type Croiseur éclaireur
Classe Chester
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Commanditaire Drapeau des États-Unis États-Unis
Constructeur Fore River Shipbuilding Company
Chantier naval Quincy, Massachusetts
Commandé
Quille posée
Lancement
Commission
Statut Vendu pour démolition le
Équipage
Équipage 42 officiers 330 matelots
Caractéristiques techniques
Longueur 128,96 m (LOA)
130 m (LPP)
Maître-bau 14,35 m
Tirant d'eau 5,11 m
Déplacement 3 810 t
À pleine charge 4 762 t
Propulsion 2 × moteurs à triple expansion verticale
12 × chaudières Fore River
2 × hélices
Puissance 16 000 ch
Vitesse 24 nœuds (44 km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage Ceinture blindée = 38 à 51 mm
Pont = 25 mm
Armement 2 × canons de 127 mm
6 × canons de 76 mm
2 × tubes lance-torpilles de 533 mm
Rayon d'action (1 400 t de charbon)
Aéronefs 1 × biplan Curtiss Model D
Carrière
Indicatif CL-2

L'USS Birmingham (CS-2/CL-2) est un croiseur éclaireur (anglais : scout cruiser) de classe Chester conçue pour la reconnaissance dans l'US Navy.

Le Birmingham est mis sur cale aux chantiers navals de la Fore River Shipbuilding Company à Quincy (Massachusetts) le , lancé le - sponsorisé par Miss Mary Campbell - et admis au service actif le sous le commandement du commander Burns Tracy Walling[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le pilote Eugene Ely décolle de l'USS Birmingham à Hampton Roads, en Virginie, le .

Il passa les trois premières années de son service actif dans l'Atlantic Fleet jusqu'à sa mise en réserve à Boston le . L'un de ses marins, le chef électricien William E. Snyder, reçut la Medal of Honor pour avoir sauvé un camarade de navire de la noyade le [2]. Entre-temps, le croiseur léger joua un rôle crucial dans le développement de l'aéronavale américaine puisque le [3], Eugène Ely à bord de son biplan Curtiss Model D décolla d'une plate-forme montée à l'avant du croiseur.

Remis en service le , il effectua une croisière dans les Caraïbes. Du au , il rejoint la patrouille internationale des glaces avant d'être affecté à la flotte de réserve de l'Atlantique à Philadelphie le . Repris par l'Atlantic Fleet, il emmène les commissaires de l'exposition internationale Panama-Pacific lors d'une tournée sud-américaine du au . Il devient ensuite tender pour les flottilles de torpilleurs à partir de 1914.

Après l'entrée en guerre des États-Unis, le Birmingham participa à des patrouilles le long de la côte est jusqu'au mois de juin avant d’enchaîner par des escortes de convois transportant des troupes américaines en Europe.

Après une courte croisière en Méditerranée orientale, il regagna les États-Unis en . Il fut ensuite affecté à San Diego comme navire amiral des destroyers de la flotte du Pacifique avant de gagner Balboa, la zone du canal de Panama. Après une croisière en Amérique centrale et dans le nord de l'Amérique du Sud, il regagna Philadelphie et fut désarmé le et vendu pour démolition le .

Commandement[modifier | modifier le code]

  • Burns Tracy Walling du au .
  • William Bartlett Fletcher du à 1910.
  • Charles Frederick Hughes du à 1912.
  • William Veazie Pratt c. 1914 –
  • David Foote Sellers de au .
  • DeWitt Blamer du à .
  • Charles Lincoln Hussey c. 1917 – c. 1918.
  • Franck Taylor Evans du à .
  • George Bertram Landenberger de 1920 – ?

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Birmingham I (Scout Cruiser No. 2) », Naval History and Heritage Command, (consulté le )
  2. « Medal of Honor Recipients – Interim Awards, 1901–1911 », Medal of Honor Citations, U.S. Army Center of Military History, (consulté le )
  3. Friedman, Norman, U.S. Aircraft Carriers: An Illustrated Design History, Naval Institute Press, , 31 p. (ISBN 0-87021-739-9)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]