USS Bainbridge (1842)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

USS Bainbridge
Image illustrative de l’article USS Bainbridge (1842)
Le brick USS Bainbridge
Type Brick
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Commanditaire US Navy
Chantier naval Boston Navy Yard
Lancement
Armé
Statut Perdu le au large du Cap Hatteras
Équipage
Équipage 100 officiers et membres d'équipage
Caractéristiques techniques
Longueur 100 pieds (soit 30 mètres)
Maître-bau 25 pieds (soit 7,6 mètres)
Tirant d'eau 14 pieds (soit 4,3 mètres)
Déplacement 259 tonnes longues (soit 263 tonnes)
Propulsion Voile
Vitesse 11,5 nœuds (21,3 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 12 caronade de 32 livres (15 kg)

Le brick USS Bainbridge est le premier brick de l'US Navy à porter le nom du commodore William Bainbridge. Il a notamment servi durant la guerre de Sécession.

Lancement[modifier | modifier le code]

Il a été lancé le aux chantiers navals de Boston Navy Yard et placé dans le service actif le sous le commandement du commander Z.F. Johnston.

Carrière[modifier | modifier le code]

Ayant appareillé de Boston le , le Bainbridge a servi dans la Home Squadron avant de rentrer à New York le . Du au , il a servi dans la Brazil Squadron qui avait pour but de sécuriser la route commerciale maritime entre l'Amérique du Sud et les États-Unis durant la guerre de Cisplatine qui opposa le Brésil et l'Uruguay. Dans le même temps, il fut également placé dans l'Africa Squadron jusqu'au , date de son retour à Norfolk.

Le brick fut désarmé au Norfolk Navy Yard du au avant d’être replacé dans le service en . Le Bainbridge quitta alors Hampton Roads, en Virginie, le pour se joindre à la flotte du commodore William B. Shubrick. La totalité de la flotte gagna le Paraguay afin d’y mener une attaque en représailles au bombardement du Water Witch en . Le Bainbridge ainsi que sa flotte atteint Asuncion au Paraguay en où le problème fut réglé de manière pacifique. Il est ensuite intégré aux Brazil et African Squadrons avant de quitter Rio de Janeiro le pour gagner Boston le de la même année pour y être retiré du service.

Replacé dans le service actif le , le Bainbridge navigua pour le golfe du Mexique du 1er mai au . Il y captura deux goélettes et assista d’autres vaisseaux dans la capture d’un navire à vapeur. Le , alors à quai à New-York, le brick reçu l’ordre de se joindre au blocus de l'Union qui consistait en un blocus des états de la Confédération. Le Bainbridge était alors stationné au large de Key West en Floride.

En , le Bainbridge fut envoyé à Aspinwall, au Panama, où une importante tempête sévit du 22 au de la même année. Le navire fut sévèrement endommagé, devant larguer par-dessus bord une partie importante du contenu de ses cales et de ses armements. Après d’importantes réparations, elle gagna New York en .

Le , alors que le Bainbridge prenait part au blocus de l’Union, il chavira au large du cap Hatteras, emportant avec lui la totalité de l’équipage, à l’exception d’un seul marin.

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :