UPC Suisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis UPC Cablecom)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

UPC Suisse
logo de UPC Suisse

Création 1994
Forme juridique Sàrl
Siège social ZurichVoir et modifier les données sur Wikidata
Direction Severina Pascu, Directrice général[1]
Activité Télécommunications
Produits Internet, téléphonie fixe & Mobile, télévision analogique et numérique & radio.

Vidéo à la demande, HDTV, 3D

Société mère Liberty GlobalVoir et modifier les données sur Wikidata
Effectif plus de 1500 (2015)[2]
Site web upc.ch

Chiffre d’affaires 1,34 milliard de CHF (2014)[2]

UPC est une entreprise suisse qui a été fondée en 1994, après la fusion de plusieurs câblo-opérateurs. UPC est une société-fille de Liberty Global[3].

Informations relatives à l’entreprise[modifier | modifier le code]

Au 30 juin 2018, UPC fournissait plus de 2,5 millions de services à 1,2 million de clients en Suisse (env. 1 135 000 pour la télévision, 725 000 pour Internet à large bande, 530 000 pour la téléphonie fixe et 129 000 pour la téléphonie mobile). UPC compte actuellement environ 1500 employés en Suisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

C’est dans les années 1930 que sont apparus les premiers câblo-opérateurs, qui transportaient plusieurs programmes radio par câble jusqu’aux différents foyers. L’un de ces câblo-opérateurs, fondé en 1931, était Rediffusion S.A, qui émettait des chaînes radio par télédiffusion. À la fin des années 1950, l’entreprise a retransmis pour la première fois des programmes télévisuels en noir et blanc d’Uetliberg. En 1994, Rediffusion S.A. et d’autres câblo-opérateurs indépendants ont fusionné pour devenir Cablecom, qui appartenait à Siemens, VEBA et Swisscom.

Cablecom a intégré le fournisseur de services Internet SwissOnline en 1998. Les années suivantes, l’entreprise s’est développée en achetant d’autres câblo-opérateurs (par ex. Balcab et Sitel). Grâce à ces rachats, Cablecom a pu élargir son réseau dans une bonne partie de la Suisse. En 2000, les anciens propriétaires de Cablecom ont vendu l’entreprise à NTL, société américano-britannique, pour CHF 5,8 millions. Les affaires opérationnelles ont alors pu être améliorées de manière durable. Après quelques difficultés financières, NTL a revendu Cablecom en 2003 à un groupement de banques et d’investisseurs privés.

Mi-octobre 2005, la direction de Cablecom a décidé d’entrer en bourse. Après que Liberty Global Europe, une filiale à 100 % de Liberty Global, ait racheté Cablecom le 30 septembre 2005 pour CHF 2,8 milliards, cette entrée en bourse a cependant été annulée. Cablecom a alors investi dans le développement du réseau et lancé en 2007 la télévision en haute définition (HDTV). Deux ans plus tard, Cablecom proposait la première offre combinée (comprenant Internet, la téléphonie fixe et la TV). En 2010, l’entreprise lançait la DigiCard, qui permet aux clients de regarder la télévision numérique sans raccorder leur téléviseur à un appareil supplémentaire. Depuis début 2011, Cablecom propose la vidéo à la demande avec contenus 3D.

En avril de la même année, Cablecom a changé de nom au profit de UPC Cablecom et le logo, auparavant une clé à molette rouge, est devenu une fleur de lotus bleue.

Le 14 janvier 2013, UPC a lancé le boîtier décodeur Horizon. Ce système propose un boîtier décodeur pour la TV numérique et la HDTV, un routeur Internet avec wi-fi, la téléphonie IP et un magnétoscope numérique.

Le 1er août 2014, UPC Cablecom et UPC Austria, deux filiales de Liberty Global, se sont réunies pour former une organisation régionale dont le siège était à Zurich.

Le 25 mai 2016, UPC Cablecom est devenu UPC.

Le 1er août 2018, UPC Austria a été racheté par T-Mobile Austria.

Le 1er septembre 2018, Severina Pascu a repris le poste de CEO qu’occupait Eric Tveter depuis 2009.

Produits[modifier | modifier le code]

Télévision numérique et Internet[modifier | modifier le code]

UPC diffuse des chaînes radio et TV numériques. La première pierre a été posée en 1999, lorsque 32 chaînes numériques ont été ajoutées à l’offre de chaînes analogiques. En novembre 2012, UPC a aboli le cryptage pour les 55 chaînes TV et les 100 chaînes radio numériques de l’offre TV de base. Malgré la numérisation, le réseau câblé de UPC diffuse toujours au moins 36 chaînes TV et 34 chaînes radio analogues, en fonction des régions. Dans le cadre de la Loi fédérale sur la radio et la télévision, le Conseil fédéral a établi une liste de « must-carry » pour les chaînes analogiques, qui recense les chaînes que UPC et les autres câblo-opérateurs doivent diffuser de manière analogique dans toute la Suisse. Cette règle de must-carry a été adaptée suite à la modification de l’ordonnance du DETEC sur la radio et la télévision du 13 mai 2013.

Les chaînes SSR, les programmes de télévision régionaux concessionnés et la chaîne pour enfants Joiz devaient donc être diffusés de manière analogue. Cette obligation a pris fin le 31 décembre 2014 (le 21 mars 2015 pour Joiz), voire avant, lorsqu’une offre de base sans coûts supplémentaires et un convertisseur numérique/analogue étaient proposés par les câblo-opérateurs. UPC a ainsi complètement numérisé la Suisse centrale à l’automne 2014 dans le cadre d’un projet pilote. Le 7 juillet 2015, les dernières chaînes analogues de UPC Cablecom ont cessé d’émettre au Tessin. En mettant fin au cryptage de base, le libre choix du terminal (TV, receiver, recorder, DigiCard) est devenu possible. Pour profiter de l’offre numérique de base, seuls un raccordement câblé actif, un câble d’antenne et un téléviseur avec récepteur DVB-C intégré (ou un convertisseur pour les anciens appareils) sont nécessaires.

Pour recevoir les offres numériques supplémentaires par réseau câblé, il faut un récepteur : soit un boîtier décodeur (Recorder / Receiver), soit une Smartcard. Avec le boîtier Horizon, en plus de la HDTV et la vidéo à la demande, il est possible d’enregistrer jusqu’à quatre chaînes simultanément, de mettre sur pause des retransmissions en direct ou de regarder le programme TV des 7 derniers jours. En outre, avec la UPC TV App, il est possible de streamer les chaînes auxquelles on est abonné sur iOS ou Android, même en déplacement.

Offres TV et lancement de MySports[modifier | modifier le code]

En ce qui concerne l’offre TV, on distingue quatre bouquets de chaînes (hors options supplémentaires) : Basic TV, Horizon TV, Premium TV et MySports Pro. MySports, la chaîne sportive, a été lancée en 2017 et offre une large gamme de sports, en particulier les matchs de la National League suisse de hockey sur glace. MySports One, disponible pour tous les clients Digital TV, a en outre été lancée en août 2018 en tant que chaîne « Best of ». Avec MyPrime, UPC a été la première entreprise de Suisse à lancer un forfait pour les films et séries. Fin 2016, plus de 10 000 contenus étaient disponibles, qu’il s’agisse de classiques du cinéma, de séries, de documentaires ou encore d’émissions pour enfants, en Suisse alémanique, en Suisse romande et au Tessin.

Internet[modifier | modifier le code]

UPC propose une connexion Internet à large bande sur son réseau câblé (réseau câblé en fibre optique). L’entreprise dispose de plus de 725 000 clients dans ce domaine (état au 30 juin 2018). Le réseau câblé est composé à 95 % de fibres optiques et à 5 % de câble coaxial, appelé Hybrid Fiber Coax (HFC). Les services Internet fonctionnent à l’aide du standard de transmission DOCSIS 3.0.

Depuis novembre 2012, le raccordement câblé UPC comprend également une offre de base numérique pour les clients existants avec accès Internet de 2 Mbit/s ainsi qu’une offre TV, et depuis janvier 2015 un raccordement de téléphone fixe. En outre, il est possible d’utiliser la UPC TV App.

Happy Home[modifier | modifier le code]

Début 2018, UPC a lancé les offres combinées « Happy Home », qui remplacent les anciennes offres « Connect & Play ». Trois variantes existent : Happy Home 50, 200 ou 500, ces chiffres correspondant à la vitesse de download en Mbit/s. Les offres Happy Home comprennent un accès Internet, le bouquet de chaînes TV Horizon et un raccordement de téléphone fixe, qui inclut les appels en Suisse et dans les pays de l’UE même sans option. En parallèle, la UPC Connect App a été lancée afin d’améliorer la connexion wi-fi des clients : celle-ci facilite l’installation de la Connect Box et scanne le logement pour optimiser la couverture wi-fi. En outre, afin d’améliorer la force du signal du wi-fi, un Powerline Adapter peut créer des hotspots dans d’autres pièces via ligne électrique.

Téléphonie[modifier | modifier le code]

Réseau fixe[modifier | modifier le code]

Depuis juillet 2003, UPC propose une offre de téléphonie avec Voice over Cable, et 530 000 clients téléphonent via le câble (état au 30 juin 2018).

Offre de téléphonie mobile[modifier | modifier le code]

Depuis avril 2014, UPC propose aussi à ses clients la téléphonie mobile. UPC propose son offre de téléphonie mobile sur le réseau de Salt et devient ainsi un fournisseur MVNO (Mobile Virtual Network Operator). Hormis l’utilisation des antennes de téléphonie mobile de Salt, l’entreprise fournit tous les services indépendamment. Mi 2018, 129 000 personnes disposaient d’un abonnement de téléphonie mobile UPC. Début 2019, UPC devrait passer au réseau de Swisscom.

Clients commerciaux[modifier | modifier le code]

UPC Business propose depuis 1999 des solutions de communication pour les entreprises (PME, des banques cantonales, des hôpitaux, des manifestations officielles, etc.) et tient par là même un rôle important sur le marché B2B suisse. Dans le secteur financier, l’entreprise fournit ainsi des prestations de connectivité et de Managed Services à plus de la moitié des banques cantonales. SV (Suisse) SA (solutions de téléphonie IP et gestion LAN) et le groupe BKW (Software Defined WAN) sont deux des nombreux clients de UPC Business.

Situation de la concurrence[modifier | modifier le code]

Offres combinées[modifier | modifier le code]

Le principal concurrent de UPC est Swisscom. UPC propose des offres combinant services Internet, télévision et téléphonie. Swisscom propose des offres similaires, ainsi que Sunrise depuis décembre 2011. Salt s’est lancé dans la téléphonie fixe en mars 2018 avec « Salt Fibre ».

Télévision[modifier | modifier le code]

Avec 1,135 million de clients, UPC est le deuxième fournisseur de services télévisuels (état : 30 juin 2018). Cela correspond à une part de 26 % sur le marché télévisuel suisse. Dans cette catégorie, Swisscom détient la première place avec près de 35 %, et Sunrise détient quant à lui une part de 5 %. Cumulés, les autres câblo-opérateurs atteignent eux aussi 26 %. Les 8 % restants correspondent aux satellites et aux antennes.

Internet[modifier | modifier le code]

Le réseau câblé en fibre optique de UPC dessert en Suisse près de 2,3 millions de ménages avec un Internet rapide allant jusqu’à 500 Mbit/s en download et 50 Mbit/s en upload (état : septembre 2018), en ville comme à la campagne. La vitesse de connexion Internet maximale de Swisscom et de Sunrise est actuellement de 100 Mbit/s (VDSL) ou 1 Gbit/s (FTTH).

UPC Suisse atteint ses vitesses maximales grâce à un réseau hybride composé d’une majeure partie de fibres optiques et d’une petite partie de câble coaxial. Ainsi, les capacités Internet disponibles du réseau existant peuvent être développées en continu et en fonction des besoins, grâce à une augmentation des fréquences ou un regroupement des canaux. Le statut quo de 500 Mbit/s peut ainsi être adapté aux futurs besoins des clients sans que des travaux supplémentaires ne soient nécessaires dans la rue ou les habitations.

Téléphonie[modifier | modifier le code]

UPC, Sunrise et Swisscom proposent des abonnements de téléphonie fixe et mobile. Tous les opérateurs ont des tarifs spéciaux variant en fonction du type d’abonnement.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]