Unix version 6

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis UNIX version 6)
Aller à : navigation, rechercher
UNIX version 6
Logo
L'OS Xv6 était une version open source destinée à l'enseignement, et reprenant le noyau d’UNIX v6.
L'OS Xv6 était une version open source destinée à l'enseignement, et reprenant le noyau d’UNIX v6.

Famille Unix
Langue anglais
Type de noyau monolithique
État du projet fini
Plates-formes PDP-11
Entreprise /
Développeur
Research Unix des laboratoires Bell
Licence AT&T
États des sources Open source
Dernière version stable PWB/UNIX (1978)
Méthode de mise à jour par bandes magnétiques
Environnement graphique Interface en ligne de commande
Site web http://www.opengroup.org/
Précédent Unix version 5 Unix version 7 Suivant

Unix version 6, appelé en anglais Sixth Edition Unix, Version 6 Unix ou Unix time-sharing system 6, fut la première version du système d'exploitation Unix à être largement répandue en dehors des laboratoires Bell où elle fut conçue. Elle sortit en et, comme ses prédécesseurs, fonctionnait sur les mini-ordinateurs PDP-11 de DEC. Cette version fut remplacée par Unix version 7 en 1979.

Les laboratoires Bell ont développé plusieurs variantes de la version 6, comme MINI-UNIX, une version légère pour les PDP-11 bas de gamme, LSI-UNIX (ou LSX) pour le LSI-11, et le système d'exploitation temps réel UNIX/RT, résultat de la fusion entre la version 6 d'Unix et le superviseur MERT[1].

Une amélioration de la version 6 conduit à la première version commerciale d'Unix, IS/1 d'INTERACTIVE. PWB/UNIX 1.0 était aussi basé sur la version 6, tandis que les versions précédents de PWB/UNIX étaient basées sur les versions 4 et 5 d'Unix. Whitesmiths vendit également un clone de la version 6 sous le nom d'Idris.

Puisque le code source d'Unix était disponible et que la licence ne l'interdisait pas, la version 6 a été largement utilisée comme un outil éducatif, notamment par l'université de Californie à Berkeley et l'université de Nouvelle-Galles du Sud. Berkeley distribua un ensemble d'extensions, 1BSD, qui devint ensuite un système d'exploitation complet. Le professeur John Lion de l'université de Nouvelle-Galles du Sud publia le Commentary on Unix 6th Edition, qui présentait le code source des principales parties de la version 6, avec des annotations, et qui fut pendant un temps la principale source de documentation pour les premiers développeurs Unix. À cause de l'ajout de restrictions à la licence d'Unix pour les versions suivantes, le livre était principalement distribué par photocopie plus ou moins illégale.

Toujours dans la Nouvelle-Galles du Sud, un groupe à l'université de Wollongong porta Unix sur un Interdata 7/32 en 1977, prouvant ainsi la portabilité d'Unix et de son langage de programmation, le C. Les laboratoires Bell effectuèrent également en interne un port sur l'Interdata 8/32. L'université de Sydney produit l'Unix Share Accounting Method (AUSAM) en , une variante de la version 6 avec une meilleure sécurité.

Dans le bloc de l'Est, des clones d'Unix V6 apparurent pour des clones de PDP-11, par exemple MNOS, qui devint ensuite un clone de BSD.

Le code de la version 6 est aujourd'hui disponible sous licence BSD.

xv6[modifier | modifier le code]

La version 6 a été utilisée à des fins éducatives au MIT entre 2002 et 2006, avant d'être remplacée par un clone pour x86, xv6.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « MERT. A multi-environment real-time operating system »