Tzaneen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tzaneen
Administration
Pays Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Province Limpopo
District Mopani
Municipalité Greater Tzaneen
Démographie
Population 14 571 hab. (2011)
Densité 658 hab./km2
Géographie
Coordonnées 23° 30′ Sud 30° 06′ Est / -23.5, 30.1
Superficie 2 216 ha = 22,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

Voir la carte administrative d'Afrique du Sud
City locator 14.svg
Tzaneen

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

Voir la carte topographique d'Afrique du Sud
City locator 14.svg
Tzaneen

Tzaneen est une ville d'Afrique du Sud, située au nord-est du Transvaal, dans la province du Limpopo, dans une région tropicale et fertile du district de Mopani (650 000 habitants) à 420 km au nord de Johannesburg.

Origines du nom[modifier | modifier le code]

Le nom de Tzaneen dérive du mot Tsaneng signifiant en tswana venir ensemble ou place où les gens se rassemblent. Ce sont des géographes allemands qui orthographièrent le nom en Tzaneen.

La tentative en 2005 de rebaptiser Tzaneen au nom de Mark Shope, un ancien militant de l'ANC, a été abandonné à la suite des protestations des différentes communautés de la ville.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon le recensement de 2011[1], la commune de Tzaneen compte 14 571 résidents dont 46,13 % issus de la communauté blanche d'Afrique du Sud. Les communautés bantouphones représentent 44.97% des résidents. La langue maternelle dominante est l'Afrikaans (41,52%) suivi par le Sepedi (18,10%), le Xitsonga (13,49%) et l’anglais (13,35%).

Historique[modifier | modifier le code]

En 1903, la localité de Tzaneen fut choisie par l'administration gouvernementale de la colonie du Transvaal afin de mettre en œuvre un projet de développement agraire de la région. En 1912, une gare de chemin de fer y est construite pour desservir le district. En 1919, le gouvernement de l'Union d'Afrique du Sud lui confère le statut de commune dont le développement est organisée et planifiée par H. Manaschewitz. Un premier conseil communal est alors mise en place.

Ville conservatrice, elle est en 1995 la ville du nord-Transvaal la plus disputée politiquement lors des élections municipales, entre le Congrès national africain, le Parti national et le Front de la liberté qui y réalise ses meilleurs scores nationaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Tzaneen », sur census2011.adrianfrith.com