Tyulenovo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tyulenovo
Kamen bryag.jpg
Géographie
Pays
Municipalité bulgare
Oblast
Altitude
47 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Démographie
Population
52 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Fonctionnement
Statut
Village de Bulgarie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
9680Voir et modifier les données sur Wikidata
Indicatif téléphonique
05743Voir et modifier les données sur Wikidata

Tyulenovo (bulgare : Тюленово , historiquement roumain : Calacichioi, turc : Kalaç-Köy) est un village et une station balnéaire sur la côte nord de la mer Noire bulgare, une partie de la municipalité de Shabla dans la province de Dobrich. Le village est également non loin de la frontière roumaine, près du village Durankulak.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom au cours de la domination ottomane et la domination roumaine était respectivement, Kalaç-Köy (avec le sens de "village de l'épée") et Calacichioi . Le village a été renommé "Tyulenovo" (signifiant "Village des phoques" en bulgare) de par la présence de phoques moines (‘’Monacus Monacus’’), mais aucun phoque moine n'a été aperçu dans la région depuis les années 1980. L'histoire de leur apparition est presque aussi floue que celle de leur disparition. On raconte que la reine Marie de Roumanie, qui avait un palais d'été dans la ville voisine de Balchik, aurait élevé un couple de phoque pendant plusieurs années avant de les relâcher. La côte de Tyulenovo étant un endroit propice à la prolifération des phoques, une colonie s'y serait installée. D’après certains témoignages restés anonymes, le cadavre du dernier phoque aurait été aperçu en 1978 par un plongeur. D’autres sources tout aussi floue disent qu’il y aurait encore des phoques près de falaises nord et sud du village[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village a été fondé à l'époque antique, probablement par les anciens Thraces et dans les périodes suivantes faisait partie des empires romains, bulgares et ottomans.

Village[modifier | modifier le code]

Tyulenovo peut être atteint en prenant l'ancienne route côtière de Kavarna qui passe le long de la côte rocheuse, à travers la station balnéaire de Rusalka, et le village de Kamen Bryag. Il est situé non loin de la frontière roumaine (village de Durankulak)[2].Il y a environ 60 habitants permanents, mais pendant l'été il y a près de 200 résidents. Au centre, il y a deux petits hôtels, un port de pêche et une petite plage. Des dauphins peuvent être vus de la côte et ils se rapprochent généralement de la terre tôt le matin ou tard en après-midi. Les grottes dans les falaises servaient d'habitations, et de nos jours les routards s'installent à l'intérieur pour y loger gratuitement. Il y a aussi une grande plage de sable à Bolata, à moins de 2 kilomètres de Tyulenovo. Plus loin sur le sentier balnéaire de Tyulenovo à Kamen Bryag se trouve un complexe mégalithique appelé les « monastères rocheux » (Bulgare : Скални Манастир ). Le mégalithe est constitué de tombes sculptées dans la roche et de pierres sacrificielles utilisées par l'ancien culte du Soleil. Plus d'informations sur toute la région peuvent être trouvées au centre touristique dans le village de Balgarevo où des artefacts récemment découverts de l'établissement énéolithique de Durankulak, appartenant à l'une des premières civilisations du monde, sont également exposés. Tyulenovo est également célèbre car le , le premier gisement de pétrole en Bulgarie, le champ pétrolier de Tyulenovo, a été découvert non loin de ce village. De nombreux forages pétroliers sont encore pratiqués dans les environs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) « Tyulenovo, Bulgaria - The Picturesque coast, The history, The Oil », sur tyulenovo.info (consulté le 6 février 2018)
  2. (en) « *** Guide Bulgaria *** - Village Tyulenovo », Guide Bulgaria, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 6 février 2018)