Tyran gris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tyrannus dominicensis

Le Tyran gris ou Pipiri (Tyrannus dominicensis) est une espèce de passereaux de la famille des Tyrannidae.

Description[modifier | modifier le code]

Le tyran gris a les 4 primaires les plus à l'extérieur plus étroites à la pointe, moins que la 5e mais plus que la 6e. Le dessus est gris avec de fines zébrures sombres sur la calotte qui est marquée d'un point central orange à orange-rouge. Les côtés et l'arrière sont blanc pur avec des traces grises plus ou moins visibles sur le plumage. Le dessus de la queue est gris foncé finement bordée de brun-rouille et est profondément entaillée à son extrémité, les rectrices extérieures et l'ensemble des plumes sont bordées de blanc. Les ailes sont brun grisâtre avec les petite et moyenne couvertures terminées de blanc grisâtre. Les secondaires et les primaires intérieures ont les extrémités blanches. Le dessous des ailes est blanc jaunâtre avec l'intérieur des plumes finissant par du blanc terne. Les lores sont semblables à la calotte, la région auriculaire est noir foncé. La gorge, le bas de la poitrine, l'abdomen, les flancs et le dessous la queue sont blanc pur. Le haut de la poitrine et la nuque sont gris pâle variant au noirâtre sur les côtés.[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Il se rencontre à Anguilla, à Antigua-et-Barbuda, à Aruba, aux Bahamas, à la Barbade, au nord-est du Belize (présence isolée), à Bonaire, au nord du Brésil (présence isolée), au Canada, aux îles Caymans, au nord et au nord-ouest de la Colombie, sur la côte est du Costa Rica, à Cuba, à Curaçao, à la Dominique, en République Dominicaine, de passage en Équateur, aux Etats-Unis, au Guyana (à l'exception du sud), dans la moitié nord de la Guyane, à Grenade, en Guadeloupe, en Haïti, au Honduras, dans les îles mineures éloignées des Etats-Unis, en Jamaïque, en Martinique, au Mexique (est de la péninsule du Yucatan), à Montserrat, sur la côte est du Nicaragua, au Panama (à l'exception du sud), à Porto Rico, à Saba, à Saint-Barthélémy, à Saint-Eustache, à Saint-Kitts-et-Nevis, à Saint-Martin (côtés néerlandais et français), à Saint-Vincent-et-les-Grenadines, à Sainte-Lucie, dans la moitié nord du Surinam, à Trinité-et-Tobago, aux îles Turks-et-Caïcos, dans la moitié nord du Venezuela, aux îles Vierges (américaines et britanniques)[2].

Habitat[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

Nidification[modifier | modifier le code]

L'espèce pond 3 à 4 œufs saumon profond tachetés ou tachés irrégulièrement de brun pourpre et lilas dans un nid grossièrement construit de brindilles et de mauvaises herbes reliées ensemble[3].

Reproduction[modifier | modifier le code]

Le tyran gris se reproduit sur la côte de Caroline du sud, en Georgie, en Floride, aux Bahamas, dans les Antilles néerlandaises ainsi que sur la côte atlantique de l'Amérique centrale et au nord de l'Amérique du sud[3].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après la classification de référence (version 7.2, 2017) du Congrès ornithologique international, cette espèce est constituée des trois sous-espèces suivantes (ordre phylogénique) :

  • Tyrannus dominicensis dominicensis (JF Gmelin), 1788 ;
  • Tyrannus dominicensis vorax Vieillot, 1819.

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Smithsonian miscellaneous collections, 1972, p. 382
  2. http://datazone.birdlife.org/species/factsheet/grey-kingbird-tyrannus-dominicensis
  3. a et b Eggs of North American birds by Charles Johnson Maynard, 1890, p. 82