Typhanie Degois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Typhanie Degois
Fonctions
Député de la 1re circonscription de la Savoie
En fonction depuis le
(2 ans, 11 mois et 14 jours)
Élection
Législature XVe
Prédécesseur Dominique Dord (LR)
Biographie
Date de naissance (27 ans)
Lieu de naissance Fourmies (Nord, France)
Nationalité Française
Parti politique LREM
Diplômé de Université Panthéon-Assas
Université Lyon-III
Profession Juriste

Typhanie Degois, née le [1] à Fourmies, dans le département du Nord, est une personnalité politique française, députée de la première circonscription de la Savoie sous l'étiquette La République en marche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Diplômée d'un master II en droit des affaires internationales de la faculté d'Assas, elle est juriste en droit privé dans une entreprise à Aix-les-Bains. Elle a notamment été bénévole juriste pour l'accélérateur 42 Valley à Paris.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Elle rejoint les Jeunes avec Macron au printemps 2015 et devient référente Savoie du collectif et du mouvement En Marche ! en . Elle crée et anime le comité local d' Aix-les-Bains en Savoie et participe aux réunions servant à l'élaboration du programme présidentiel [2].

Candidate aux élections législatives de , elle est élue députée de la 1re circonscription de la Savoie en battant au second tour le sortant Dominique Dord par 50,76 % des voix[3]. À vingt-quatre ans, elle est la plus jeune candidate LREM des élections législatives[4] et la deuxième plus jeune députée de la XVe législature de la Cinquième République après Ludovic Pajot du FN, élu dans le Pas-de-Calais.

À l'Assemblée nationale[modifier | modifier le code]

Typhanie Degois est membre de la commission des affaires économiques et de la commission des affaires européennes à l'Assemblée nationale. Elle fut également membre de la commission des lois.

Dans ce cadre, elle a été rapporteure de la résolution adoptée à l’unanimité par l'Assemblée nationale sur le détachement des travailleurs au sein de l'Union européenne et s'est investie sur le texte de loi portant sur l'élection des représentants au Parlement européen.

Présidente du groupe d’étude start-up, PME et ETI à l’Assemblée nationale, elle a été rapporteure en 2018 de la proposition de loi de simplification, de clarification du droits des sociétés, qui fut adoptée par le Sénat en . Cette proposition de loi porte sur 50 mesures relatives à la vie des entreprises autant dans leurs démarches que dans leur fonctionnement.

Degois fait également partie de la commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi « Pour un État au service d'une société de confiance »[5].

Elle a intégré le groupe d'études sur la condition animale, les Startup et est la vice-présidente du groupe d'étude à vocation internationale sur les relations avec le Saint-Siège[6].

Elle est membre de la mission d'information commune sur les usagers des bloc-chaînes (blockchains) et autres technologies de certifications de registres[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « INFOGRAPHIES. Législatives : l'Assemblée prend un coup de jeune historique avec l'arrivée de 28 députés vingtenaires », Franceinfo,‎ (lire en ligne, consulté le 19 juin 2017)
  2. Marylou Magal, « Législatives : en Savoie, la carte jeune Typhanie Degois (REM) », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le 27 mars 2018)
  3. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  4. « VIDÉO - Législatives : à 24 ans, Typhanie Degois est la plus jeune candidate de La République en Marche », sur LCI (consulté le 19 juin 2017)
  5. a et b Assemblée Nationale, « Mme Typhanie Degois - Savoie (1re circonscription) - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 26 mars 2018).
  6. Assemblée Nationale, « Les Groupes d'amitié parlementaires - Activités parlementaires internationales - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 27 mars 2018)