Txiki Festival

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Txiki Festival (Txiki pour petit, en basque) est un festival de cinéma et d'éducation aux images et aux médias pour enfants qui a lieu chaque année à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques).

Lieux et date[modifier | modifier le code]

Ce rendez-vous pour enfants et préadolescents se déroule sur cinq jours lors des vacances de Toussaint, en différents lieux de Biarritz : au cinéma Le Royal, à la médiathèque et au casino municipal de Biarritz.

Objet[modifier | modifier le code]

Dédié à l'éducation aux images et aux medias, le Txiki Festival est organisé entre projections de courts et longs métrages, et ateliers d'éducation audiovisuelle et d'animations créatives[1].

Un court-métrage, tourné pendant le Txiki Festival, est réalisé chaque année, ainsi qu'une émission de radio.

Organisation[modifier | modifier le code]

Virginie Sassoon[2] préside le Txiki Festival, créé en 2013. François Saltiel en est le vice-président.

Historique[modifier | modifier le code]

2020[modifier | modifier le code]

La 8e édition du Txiki Festival a lieu du au [3]. Pour cause d'épidémie de la Covid-19, le festival de cinéma et d’éducation aux images pour le jeune public a lieu en ligne[4], à la place de l'accueil des enfants au casino municipal.

Aldebert est le parrain du Txiki Festival en 2020. Le chanteur lance aux jeunes le défi d'écrire une chanson autour du thème du festival, et composera la musique de la ou les meilleures propositions[5]. Divers autres défis créatifs sont également proposés..

2019[modifier | modifier le code]

Pour la 7e édition du Txiki Festival, l'actrice et chanteuse Claire Keim a endossé le rôle de marraine de la manifestation[6].

2018[modifier | modifier le code]

Pour la 6e édition du Txiki Festival, le journaliste de télévision et radio Thomas Sotto a été le parrain du festival[7].

2017[modifier | modifier le code]

Pour la 5e édition du Txiki Festival en 2017, l'humoriste, acteur et réalisateur Marc Jolivet est le parrain du festival.

Contributions[modifier | modifier le code]

Le Txiki Festival a pu bénéficier, dans son développement, du financement participatif et de ses nombreux aspects communautaires. Txiki Productions a fait appel à Ulule pour réunir des dons de soutien au projet, du fait des besoins « pour certains ateliers, pour rémunérer des intervenants et louer des films. »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Txiki Festival : éducation, image et crowdfunding », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « Virginie Sassoon Directrice Adjointe du CLEMI », sur France Bleu
  3. « Txiki Festival », sur Office de tourisme de Biarritz.
  4. Raphaëlle Gourin, « Biarritz. Le Txiki Festival en version revisitée », Sud Ouest,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. R. G., « Biarritz : Aldebert, le chanteur star des marmots leur propose d'écrire une chanson », Sud Ouest,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. Raphaëlle Gourin, « Txiki Festival à Biarritz : Claire Keim, une marraine curieuse d’apprendre », Sud Ouest,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. Carole Suhas, « Biarritz : au Txiki Festival, le journaliste Thomas Sotto veut « apprendre aux enfants à douter » », Sud Ouest,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]