Twin Hills

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Twin Hills
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau de l'Alaska Alaska
Borough Région de recensement de Dillingham
Type de localité Census-designated place
Code FIPS 02-79780
Démographie
Population 74 hab. (2010)
Densité 1,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 59° 04′ 41″ nord, 160° 17′ 04″ ouest
Superficie 5 720 ha = 57,2 km2
· dont terre 56,6 km2 (98,95 %)
· dont eau 0,6 km2 (1,05 %)
Fuseau horaire AKST (UTC-9)
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Alaska
Voir sur la carte administrative d'Alaska
City locator 14.svg
Twin Hills
Géolocalisation sur la carte : Alaska
Voir sur la carte topographique d'Alaska
City locator 14.svg
Twin Hills

Twin Hills est une census-designated place d'Alaska aux États-Unis dans la région de recensement de Dillingham. En 2010, il y avait 74 habitants.

Situation - climat[modifier | modifier le code]

Elle est située près de l'embouchure de la rivière Twin Hills, un affluent de la rivière Togiak, à 386 milles (621 km) à l'ouest d'Anchorage.

La moyenne des températures va de 37 degrés Fahrenheit (3 °C) à 66 degrés Fahrenheit (19 °C) en juillet et de 4 degrés Fahrenheit (-16 °C) à 30 degrés Fahrenheit (-1 °C) en janvier.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village a été créé en 1965 quand des familles émigrèrent depuis Togiak pour fuir les dégâts des inondations. Une partie de celles-ci descendait des habitants de la région du Yukon-Kuskokwim qui avaient quitté leur lieu de résidence après l'épidémie de grippe de 1918. L'école s'est d'abord tenue dans une église en 1967, un nouvel établissement a été construit en 1972 mais il a brûlé en 1976. Une autre école a donc été reconstruite en 1978. La poste a ouvert en 1977, mais le service est souvent interrompu.

Économie[modifier | modifier le code]

Seuls les emplois administratifs procurent des revenus réguliers aux habitants. Les autres vivent de la pêche et des relations commerciales avec Togiak et Manokotak en ce qui concerne les pêcheries, la chasse au phoque, à la baleine, au saumon et aux canards sauvages. Les habitants maintiennent aussi une activité artisanale.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]