Tvrtko II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Bosnie-Herzégovine image illustrant l’histoire
Cet article est une ébauche concernant la Bosnie-Herzégovine et l’histoire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Tvrtko II Tvrtković ou Stefan Tvrtko II Kotromanić. (mort en 1443). Membre de la dynastie des Kotromanić qui régna sur la Bosnie de 1250 à 1463. Roi de Bosnie de 1404 à 1409 puis de 1421 à l'automne 1443[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Fils de Tvrtko Ier, ban de Bosnie de 1353 à 1377 et roi de Bosnie de 1377 à 1391 décédé en 1391 et de Jelena Šubić, décédée en 1378 et demi-frère d'Étienne-Ostoïa

Marié en 1428 avec Dorottya de Garay, décédée en 1438, sans postérité.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'empereur germanique Sigismond 1er du Saint-Empire siège en tant que candidat, alors que tous les nobles bosniaques entreprise pris en charge. Bien qu'il soit reconnu dans tout le royaume du roi, la société n'a jamais réussi à se débarrasser complètement de son frère, qui vivait dans la capitale, et a gardé la couronne royale. Les conflits avec Sigismond ont continué jusqu'à ce que la bataille décisive de Dobor en Septembre 1408, lorsque l'armée hongroise a réclamé une victoire décisive. L'année suivante, la société a passé en Bosnie, en appelant le roi et correspondant à Dubrovnik, mais il est plus rapide et plus rapide de perdre le soutien. À la fin de cette année Ostoja fut encore une fois le roi incontesté de la Bosnie. La société est alors dans les sources historiques primaires portées disparues jusqu'à 1414, quand il a appris qu'il vit non loin de Dubrovnik, sur la succession du prince Pavle Radinovic, frère de la reine Kujave Radinovćqui était femme de son frère Ostoje.

Fin du règne[modifier | modifier le code]

Son neveu lui succéda à sa mort en 1443

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Venance Grumel Traité d'Études byzantines I Chronologie, Presses universitaires de France, Paris 1958, p. 393.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]