Tuvalu Sports Ground

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tuvalu Sports Ground
Vaiaku-stadion 02.jpg
Généralités
Adresse
Atoll de Funafuti, Drapeau des Tuvalu Tuvalu
Utilisation
Clubs résidents
Équipement
Surface
Argile sur une base de corail
Capacité
environ 1 500
Localisation
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Tuvalu

(Voir situation sur carte : Tuvalu)
Point carte.svg

Le Tuvalu Sports Ground est un stade multi-fonction situé à Funafuti, la capitale des Tuvalu. Il a une capacité d'environ 1 500 places. En tant que seul véritable stade du pays, il accueille toutes les compétitions nationales de football et de rugby à XV tel que le championnat des Tuvalu de football.

Un système de panneaux solaires de 40 kW est installé sur le toit du stade[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Tuvalu sont essentiellement composés d'atolls corailliens très étroits, ce qui rend difficile la construction de stade.

Le Tuvalu Sports Ground fut construit dans l'atoll-capitale de Funafuti, sur une base de corail sans herbe, sur laquelle il est difficile de jouer au football (le terrain n'est pas uniformément plat). De l'argile a été importé des Fidji, ce qui va permettre de faire pousser de l'herbe.

Un cruel manque d'infrastructures[modifier | modifier le code]

Entraînement au Tuvalu Sports Ground

Depuis 1987, le pays désire intégrer la FIFA, mais peine à remplir les conditions nécessaires en terme d'infrastructures. En effet les Tuvalu n'ont pas de stade adéquat pour jouer un match international (le pays n'a d'ailleurs jamais joué de match à domicile). De plus, les Tuvalu manquent d'hôtels aptes à accueillir les équipes et supporters étrangers.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Terry Collins, « Tuvalu hopes solar project inspires climate talks; nation sets goal of 100 percent clean energy by 2020 », Eurek Alert!, (consulté le 10 janvier 2014)
  2. (en) « Drowning island pins hopes on clean energy », CNN EcoSolutions, (consulté le 10 janvier 2014)