Turhan Bey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bey.
Turhan Bey
Description de cette image, également commentée ci-après
Photographié vers 1942
Nom de naissance Turhan Salahattin Sahultavy Bey
Naissance
Vienne (Autriche)
Nationalité Drapeau de la Turquie Turque (d'origine)
Drapeau des États-Unis Américaine (naturalisé)
Décès (à 90 ans)
Vienne (Autriche)
Profession Acteur
Producteur (un film)
Films notables Les Mille et Une Nuits (1942)
Intrigues en Orient (1943)
Les Fils du dragon (1944)
Séries notables seaQuest, police des mers (1993)
Babylon 5 (1995-1998)
De g. à d. : Evelyn Ankers, Turhan Bey et David Bruce, dans The Mad Ghoul (1943, photo promotionnelle)
Avec Katharine Hepburn, dans Les Fils du dragon (1944, photo promotionnelle)
De g. à d. : Donald Curtis, Cathy O'Donnell, Turhan Bey et Lynn Bari, dans The Amazing Mr. X (1948, photo promotionnelle)

Turhan Bey est un acteur et producteur américain d'origine turque, de son nom complet Turhan Gilbert Salahattin Sahultavy Bey[1], né le à Vienne (Autriche), et mort dans cette ville le [2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Vienne d'un père diplomate turc alors en poste dans la capitale autrichienne et d'une mère tchécoslovaque, Turhan Bey émigre aux États-Unis en 1940 (à la suite de l'Anschluss) et obtient la citoyenneté américaine. Il débute au cinéma à Hollywood, dans Shadows on the Stairs (en) de D. Ross Lederman (avec Frieda Inescort, Paul Cavanagh et Heather Angel), puis Footsteps in the Dark de Lloyd Bacon (avec Errol Flynn, Brenda Marshall et Ralph Bellamy), sortis en 1941.

Hormis une coproduction américano-mexicaine de 1948 (Les Aventures de Casanova de Roberto Gavaldón, avec Arturo de Córdova et Lucille Bremer), il contribue à trente-deux films américains — où il tient souvent des rôles « exotiques » —, jusqu'à Les Prisonniers de la casbah de Richard L. Bare (avec Gloria Grahame et Cesar Romero). Après le tournage en 1952 de ce film (sorti en 1953), il retourne en Europe, où il produit — unique expérience à ce titre — Stolen Identity de Gunther von Fritsch, film américano-autrichien avec Francis Lederer, dont l'action se situe en grande partie dans sa ville natale, lui aussi sorti en 1953.

De cette première période — comprenant notamment des serials et films d'horreur d'Universal Pictures et des productions de Warner Bros. (dont ses deux premiers films pré-cités) —, mentionnons également Les Mille et Une Nuits de John Rawlins (1942, avec Jon Hall, María Montez et Sabu), Intrigues en Orient de Raoul Walsh (1943, avec George Raft et Brenda Marshall), Les Fils du dragon de Jack Conway et Harold S. Bucquet (1944, avec Katharine Hepburn, Walter Huston et Aline MacMahon), ou encore The Amazing Mr. X de Bernard Vorhaus (1948, avec Lynn Bari et Cathy O'Donnell).

Retiré de l'écran pendant une quarantaine d'années, Turhan Bey réapparaît au cinéma dans quatre films américains sortis en 1994 et 1995, dont Possessed by the Night (en) de Fred Olen Ray (1994, avec Shannon Tweed, Sandahl Bergman et Chad McQueen) et Virtual Combat d'Andrew Stevens (son dernier film, 1995, avec Don Wilson et Michael Dorn).

De plus, durant cette seconde période, il collabore pour la télévision à cinq séries américaines, entre 1993 (un épisode de seaQuest, police des mers) et 1998 (un second épisode de Babylon 5, après un premier en 1995).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Au cinéma (sélection)[modifier | modifier le code]

(films américains, comme acteur, sauf mention contraire ou complémentaire)

À la télévision (séries - intégrale)[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. D'après sa fiche d'état-civil des Gens du Cinéma pré-citée ; l'IMDb indiquant comme nom de naissance Turhan Gilbert Selahattin Sahultavy.
  2. New York Times
  3. Stolen Identity est la version anglaise alternative d’Abenteuer in Wien d'Emil-Edwin Reinert (avec Gustav Fröhlich et Cornell Borchers), sorti en 1952.