Tupolev Tu-98

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tupolev Tu-98
Constructeur Drapeau : URSS Tupolev
Rôle Bombardier
Statut Prototype
Premier vol
Équipage
3
Motorisation
Moteur Lyulka AL-7F
Nombre 2
Type Turboréacteurs avec postcombustion
Poussée unitaire 93,2 kN
Dimensions
Envergure 17,27 m
Longueur 32,06 m
Hauteur 8,06 m
Masses
Maximale 39 000 kg
Performances
Vitesse maximale 1 365 km/h
Plafond 12 750 m
Armement
Interne Une tourelle avec 3 canons DK-18 de 23 mm
Externe 5 000 kg de bombes

Le Tupolev Tu-98 est un bombardier soviétique supersonique qui est resté à l'état de prototype.

Conception[modifier | modifier le code]

L'OKB Tupolev envisage dès 1949 de réaliser un bombardier supersonique, et avec l'aide du TsAGI, les caractéristiques des avions futurs sont définies : voilure en flèche, types de moteurs, aérodynamique dans son ensemble, matériaux. En 1952, le bureau d'étude lance simultanément trois projets d'appareils supersoniques, le premier d'entre eux porte le nom d'« avion 98 » et le numéro de projet 5201. Le 17 mai 1954, l'arrêté no 683-301 du Conseil des Ministres autorise l'OKB à construire et tester l'« avion 98 » dont la conception était pratiquement prête. En novembre, l'usine no 156 commence l'assemblage du premier avion destiné aux essais en vol. À la fin du mois de février de l'année suivante, les turboréacteurs AL-7F sont enfin terminés, les essais dynamiques commencent et, le 7 septembre, le Tu-98 prend l'air avec à son bord le pilote d'essai V. Kovalev et le navigateur K. Malhasian.

Les essais en vol et l'abandon du projet[modifier | modifier le code]

Les tests durent jusqu'en 1959, pendant lesquels l'avion atteint la vitesse de 1 238 km/h. Le Tu-98 aurait dû participer au meeting aérien de Touchino en 1957, qui n'a pas lieu. En dépit de ses performances, on décide d'arrêter le programme, c'est là qu'on a l'idée de transformer le Tu-98 en banc d'essai pour l'emport du missile K-80. La machine renommée Tu-98LL (« летающия лаборатория », « Letayouchia Laboratoria », « laboratoire volant ») effectue son dernier vol le . À l'atterrissage, le pilote abîme l'avion, qui n'est pas réparé, on le remplace par le Tu-104.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Développement lié

Articles connexes

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(ru) Avion supersoniques du monde par Valeri Bagratiov