Tunnel de base du Brenner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tunnel de base du Brenner
Image illustrative de l’article Tunnel de base du Brenner
Forage d'une galerie de reconnaissance.

Type Tunnel ferroviaire
Géographie
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Drapeau de l'Italie Italie
Traversée Col du Brenner
Altitude <790m[1]
Coordonnées 47° 03′ 24″ nord, 11° 29′ 59″ est
Exploitation
Mode de transport Train
Trafic mixte
Caractéristiques techniques
Longueur du tunnel 64 km
Nombre de tubes 2
Nombre de voies par tube 1
Construction
Début des travaux 18 avril 2011
Fin des travaux prévue en 2025
Géolocalisation sur la carte : Italie
(Voir situation sur carte : Italie)
Tunnel de base du Brenner
Géolocalisation sur la carte : Autriche
(Voir situation sur carte : Autriche)
Tunnel de base du Brenner

Le tunnel de base du Brenner est un projet de tunnel ferroviaire à travers les Alpes orientales, reliant Innsbruck en Autriche à Fortezza en Italie en passant sous le col du Brenner. C'est une infrastructure essentielle du corridor scandinave-méditerranéen, un des neuf couloirs principaux du réseau transeuropéen de transport définis en 2017[2].

Le tunnel de base du Brenner proprement dit fera 55 km de long[3] ce qui le classera deuxième parmi les plus longs tunnels du monde, juste après le tunnel de base du Saint-Gothard. Mais avec le creusement d'une jonction avec le contournement ferroviaire d'Innsbruck (de), il atteindra 64 km.

Les travaux débutés en 2011 doivent se terminer en 2028[4], la moitié des 230 km de galeries nécessaires étant percées en [4].

Historique[modifier | modifier le code]

L'idée de creuser un tunnel sous le col du Brenner remonte aux années 50 avec un projet plus modeste de 12 kilomètres[5].

Le but est de pouvoir multiplier par trois le trafic de fret et ainsi réduire le nombre de poids lourds circulant en Autriche. Le but de l'UE est aussi de reprendre le contrôle de son trafic sans être dépendant d'un état tiers[6].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Trois galeries de 55 km seront excavées : un tunnel d’exploration de 5 m de diamètre et deux tubes de 8,1 m de diamètre espacés de 40 à 70 m. Pour des raisons de sécurité, outre des galeries perpendiculaires reliant les deux tubes principaux tous les 333 m, seront creusées trois stations d'arrêt d'urgence de 470 m de long espacées de 20 km[7]. En cas d'incendie, les trains de voyageurs ne s'arrêteront qu'une fois atteint le plus proche de ces refuges. En tout, c'est 230 km de galeries qui devront être percées[8], en utilisant pour moitié des tunneliers et pour moitié des explosifs[9].

La pente du tunnel est 6,7  du côté nord et 4,0  du côté sud[10] et le point culminant atteint 790 m, plus de 580 m sous le col du Brenner[1]. La faible pente, principal intérêt des tunnels de base, permet aux locomotives de tirer de plus lourdes charges à de plus grandes vitesses[11], économisant ainsi de l'énergie et du matériel roulant[12].

Le tunnel de base du Brenner utilisera le système européen de contrôle ERTMS niveau 2, le standard GSM-R[13] et sera électrifié en 25 kV[14], 50 Hz[13].

Il est prévu qu'environ 320 trains de marchandises et 80 trains de voyageurs circulant respectivement à 160 km/h et à 250 km/h puissent emprunter quotidiennement le tunnel[5]. La différence de vitesse entre les trains de marchandises et les trains de voyageurs détermine la capacité du tunnel[15]:

Simulation du passage d'un train de marchandises suivi d'un train de voyageurs plus rapide dans le tunnel de base du Brenner montrant l'impact sur les sillons horaires.

Travaux[modifier | modifier le code]

Une galerie de reconnaissance fut excavée en 2008 à Aica. Le chantier proprement dit a débuté le et devait initialement se terminer en 2025[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Brenner Base Tunnel: A Masterpiece of Engineering in Europe », sur tunnelingonline.com, (consulté le )
  2. « Le réseau trans-européen de transport », sur touteleurope.eu, (consulté le )
  3. a et b Le financement du tunnel du Brenner « pas assuré » sur ville-rail-transports.com
  4. a et b (en) Erwin Reidinger, « Milestone reached on Brenner base tunnel project », sur www.railjournal.com (en), (consulté le )
  5. a et b (en) « On track at last: construction of the Brenner Base Tunnel picks up speed », sur www.railway-technology.com, (consulté le )
  6. Pourquoi l'Europe creuse le tunnel ferroviaire le plus long du monde? sur bfmtv.com
  7. Épisode Méga constructions: le plus long tunnel du monde (Mega Mountain Tunnel), sixième épisode de la deuxième saison de la série Building Giants, d'une durée de 45 minutes et 34 secondes. Réalisation de Nicholas Frend. Diffusé pour la première fois le 11 septembre 2019 sur la chaîne Science Channel. Autres crédits : Windfall Films.
  8. (en) « The Brenner Base Tunnel on track » [PDF], sur www.bbt-se.com (consulté le )
  9. (en) « Tunneling methods », sur www.bbt-se.com (consulté le )
  10. « Tunnel de base du Brenner (Autriche/Italie) », sur lombardi.ch, (consulté le )
  11. Michel Destot et Michel Bouvard, « Liaison ferroviaire Lyon – Turin Examen de nouvelles sources de financement pour les travaux de la section transfrontalière : Rapport au premier ministre » [PDF], sur gouvernement.fr, (consulté le )
  12. « Le tunnel de base pas encore utilisé pleinement : Gothard L'opérateur déplore que «90% du gain de temps potentiel est réduit à néant par les attentes». », sur Tribune de Genève, (consulté le )
  13. a et b (en) « Brenner Base Rail Tunnel », sur www.railway-technology.com (consulté le )
  14. (en) « Moving mountains, the Brenner Base Tunnel », sur www.railjournal.com (consulté le )
  15. « Tunnel de base du Saint-Gothard. », sur company.sbb.ch, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]