Aller au contenu

Tunnel de Winterberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tragédie
du tunnel de Winterberg
Date
Victimes Drapeau de l'Empire allemand Soldats du 111e régiment d'infanterie de réserve de Bade
Type Ensevelissement de masse
Morts 250
Survivants 3
Auteurs Drapeau de la France Artillerie française
Motif Bataille du Chemin des Dames
Guerre Première Guerre mondiale
Coordonnées 49° 27′ 00″ nord, 3° 47′ 00″ est
Géolocalisation sur la carte : Aisne
(Voir situation sur carte : Aisne)
Tunnel de Winterberg
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Tunnel de Winterberg

Le tunnel de Winterberg (ou tunnel de Craonne[1],[2]) est un tunnel situé sous le plateau de Californie à Craonne dans l'Aisne, qui fut le lieu d'une tragédie durant la Première Guerre mondiale. Lors d'un bombardement, 250 soldats allemands[3],[4] furent ensevelis sans avoir pu être secourus[5],[6],[7].

Le tunnel de Winterberg, long de près de 300 mètres, est situé à Craonne, commune sur le Chemin des Dames[8]. Lors de la bataille du Chemin des Dames, déclenchée en , il sert à alimenter la première ligne de front allemand en hommes, armes et munitions. Le , vers midi, un obus français détruit l'entrée du tunnel[9]. Quelque 250 soldats allemands[10],[11] sont enfermés à plus de 20 mètres sous terre. La plupart se suicident ou y meurent de soif ou par asphyxie[9]. Seuls trois hommes[12],[13] sont sauvés une semaine plus tard[14],[15],[16].

Découverte

[modifier | modifier le code]

Ce tunnel fut redécouvert en par une famille d'historiens amateurs[17],[18]. Alain Malinowski, maire d'Orainville, travailla 14 ans[13] dans les archives pour retrouver l'entrée tandis que son fils Pierre Malinowski[19] organisa l'opération de nuit pour l'ouvrir à la pelleteuse sans autorisations[20],[21],[22].

En raison de l'état de conservation des vestiges retrouvés dans le tunnel, ce site a été qualifié de « Pompéi de la Grande Guerre » par le découvreur[23],[24],[25],[26][non neutre].

Avenir du site

[modifier | modifier le code]

Le découvreur a alerté les autorités concernées[Lesquelles ?] sur la base d'une carte datée de 1917 indiquant la localisation précise du tunnel[27]. Depuis cette première excavation illicite, d'autres tentatives de fouilles illégales ont été remarquées[28],[29].

Les gouvernements français et allemands ont entamé des pourparlers pour l'organisation de fouilles archéologiques et dans le but de rendre à chacun des soldats tombés une sépulture digne. Une campagne d'évaluation conduite par le Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge (VDK) a été réalisée du 27 au 30 avril 2021[30],[31],[32],[33].

Après une première tentative de recherche infructueuse, une nouvelle campagne est lancée conjointement entre les autorités françaises et le VDK pour localiser le tunnel avec des moyens techniques importants. Cette recherche officielle est particulièrement motivée par l'intérêt des familles allemandes, faisant suite au retentissement de la découverte du site par les découvreurs amateurs du site en 2020[34][pas clair]. Le préfet a indiqué que ce site serait transformé en site mémoriel[35].

La seconde tentative pour retrouver le site a enfin découvert le tunnel le mardi 3 mai 2022 indique la préfecture de l'Aisne. Cela a permis de faire deux forages pour y insérer une caméra mais les conditions à l'intérieur (poussières en suspension) sont trop mauvaises pour pouvoir obtenir des images précises. Après remise en état du site, l'équipe est repartie. Les autorités francaises et allemandes doivent se réunir pour définir la suite des actions du projet[36].

Le Service pour l’entretien des sépultures militaires allemandes (Sesma) indique qu'en raison du coût important de l'excavation pour la récupération des corps des soldats dans un environnement nécessitant des travaux lourds mais également des précautions dues à la présence de munitions, le site va être transformé avec l'accord des autorités françaises, en nécropole militaire. Un monument devrait être inauguré au printemps 2025[37].

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. (de) General-Anzeiger Bonn, « Tragödie im Ersten Weltkrieg: Der Winterbergtunnel bei Craonne birgt ein grausames Geheimnis », sur General-Anzeiger Bonn, (consulté le )
  2. « The Soldier's Burden », sur www.kaiserscross.com (consulté le )
  3. Forbes, « Les corps de 270 soldats allemands découverts dans un tunnel de la Première Guerre mondiale après 100 ans », sur Forbes France, (consulté le )
  4. « Historians unearth bodies of 270 German troops hidden for a century in Winterberg Tunnel », sur Nation Online (consulté le )
  5. (de) General-Anzeiger Bonn, « Tragödie im Ersten Weltkrieg: Der Winterbergtunnel bei Craonne birgt ein grausames Geheimnis », sur General-Anzeiger Bonn, (consulté le )
  6. (de) Knut Krohn, « Erster Weltkrieg: Der Winterbergtunnel birgt ein grausames Geheimnis », sur RP ONLINE, (consulté le )
  7. (de) « Der Winterbergtunnel birgt ein grausames Geheimnis - Stuttgarter Nachrichten », sur www.stuttgarter-nachrichten.de (consulté le )
  8. Marie de Greef-Madelin, « Craonne : le Chemin des Dames livre ses derniers secrets aux archéologues », sur Valeurs actuelles (consulté le )
  9. a et b Camille Moreau, « Tunnel de Winterberg : bientôt un mémorial pour protéger le tunnel de la mort ? », sur geo.fr, (consulté le )
  10. « Dans l'Aisne, découverte d'un tunnel où 250 soldats allemands ont péri durant la Grande Guerre », sur Franceinfo, (consulté le )
  11. (de) Stuttgarter Zeitung, Stuttgart Germany, « Erinnerung an den Ersten Weltkrieg: Der Streit um die Toten am Winterberg », sur stuttgarter-zeitung.de (consulté le )
  12. L'Union, « Aisne : Le mystère du tunnel de Winterberg enfin résolu » (consulté le )
  13. a et b « Première Guerre mondiale : le mystère du tunnel de Winterberg, à Craonne sera bientôt levé », sur France Bleu, (consulté le )
  14. (de) Knut Krohn, « Der Streit um die Toten am Winterberg », sur Knut-Krohn-Blog, (consulté le )
  15. « A. „Ich fiel auch immer tiefer drein“ – Die Instructio », dans Luthers Lehre, Peter Lang (ISBN 978-3-631-59420-9, lire en ligne)
  16. (ru) « Память о Первой мировой: "туннель смерти" во Франции », sur BBC News Русская служба,‎ (consulté le )
  17. (en) Charles Wade-Palmer, « WWI 'tunnel of death' of 270 suffocated soldiers unearthed by amateur sleuth », sur Dailystar.co.uk, (consulté le )
  18. « Vader en zoon ontdekken al meer dan 100 jaar vergeten ‘tunnel der doden’ uit WOI nabij Reims », sur demorgen.be (consulté le )
  19. (en-CA) « Bombed First World War tunnel found, with remains of 270 German soldiers still in it », sur nationalpost (consulté le )
  20. Accès payant « Un « tunnel de la mort », mystère de la guerre 14-18, livre ses premiers secrets », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  21. « « Les corps des soldats de la Grande Guerre sont des objets archéologiques, il faut les traiter comme tels » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. « Première Guerre mondiale : le mystère du tunnel de Winterberg enfin élucidé », sur LCI (consulté le )
  23. (it) « Torna alla luce il “tunnel della morte”, la Pompei della Grande guerra nell’Est della Francia », sur lastampa.it, (consulté le )
  24. (it) « Pompei della Grande Guerra trovata da un appassionato »
  25. (it) « Emerge una Pompei della grande guerra »
  26. Harry Howard, « Bodies of 270 German WW1 troops hidden in Winterberg Tunnel unearthed », sur Mail Online, (consulté le )
  27. (de) Franz Dreyer, « Leipferdingen: Auch Albert Fluck fiel am Winterberg – wie mehr als 200 andere Badner Soldaten auch », sur SÜDKURIER Online, (consulté le )
  28. « Une découverte historique inédite se termine par une enquête de la justice », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  29. L'Union, « Aisne : Le mystère du tunnel de Winterberg enfin résolu » (consulté le )
  30. GEO -AFP, « Chemin des Dames : l'entrée d'un tunnel abritant des restes de soldats allemand identifié », sur Geo.fr, (consulté le )
  31. « L'actualité du jour : l'énigme du tunnel du Winterberg, les origines mystérieuses du Covid et un site qui permet de brûler ce que l'on déteste de 2020 », sur Europe 1 (consulté le )
  32. Harry Howard, « Bodies of 270 German WW1 troops hidden in Winterberg Tunnel unearthed », sur Mail Online, (consulté le )
  33. Harry Howard, « Bodies of 270 German WW1 troops hidden in Winterberg Tunnel unearthed », sur Mail Online, (consulté le )
  34. Aisne : A la recherche de soldats allemands disparus lors de la Première Guerre mondiale par Gilles Durand sur le site 20minutes.com
  35. À la recherche des soldats allemands emmurés en 1917 dans le «tunnel Winterberg» par Le Figaro avec AFP du 04/05/2022 sur le site du figaro.fr.
  36. Aisne : Soldats allemands emmurés en 1917, le mystère demeure après une semaine de recherche du 06/05/22 par Gilles Durand sur le site de 20minutes.com.
  37. Première Guerre mondiale : les soldats allemands du tunnel de Winterberg ne seront pas exhumés du 14/02/23 par Isabelle Boidanghein sur le site de leparisien.fr.

Articles connexes

[modifier | modifier le code]