Tunnel de L'Épine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le tunnel routier de l'Épine. Pour le tunnel ferroviaire, voir Tunnel ferroviaire de l'Épine.

Tunnel de l'Épine
Image illustrative de l’article Tunnel de L'Épine
Entrée ouest du tunnel, en direction de Chambéry.

Type Tunnel routier
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Département Savoie
Itinéraire A43
Traversée Chaîne de l'Épine
Coordonnées 45° 34′ 42″ nord, 5° 49′ 29″ est
Exploitation
Exploitant AREA
Mode de transport Voitures
Poids-lourds
Caractéristiques techniques
Longueur du tunnel 3 200 m
Nombre de tubes 2
Nombre de voies par tube 2
Construction
Fin des travaux 1976 (tube nord)
1991 (tube sud)
Ouverture à la circulation 1976

Géolocalisation sur la carte : Savoie

(Voir situation sur carte : Savoie)
Tunnel de l'Épine

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Auvergne-Rhône-Alpes)
Tunnel de l'Épine

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Tunnel de l'Épine

Le tunnel de l'Épine est un tunnel autoroutier situé en France dans le département de la Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Long de 3 200 m, le tunnel permet la traversée de la chaîne de l'Épine par l'autoroute A43 sur la liaison de Lyon à Chambéry.

Situation[modifier | modifier le code]

Le tunnel de l'Épine traverse la chaîne de l'Épine, en Savoie d'ouest (Lyon) en est (Chambéry). Son entrée ouest se situe à moins de 500 m de la pointe nord du lac d'Aiguebelette dont la rive est longe l'Épine, et son entrée est se situe sur la commune de la Motte-Servolex dans le bassin chambérien. Il se situe à 15 km de Chambéry, à 53 km d'Annecy, à 125 km de Lyon et à 71 km de Grenoble.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le tunnel est ouvert en 1976 avec la portion d'autoroute entre Bourgoin-Jallieu et Chambéry. À l'époque, un seul tube bidirectionnel est créé, l'actuel tube dit « nord ». L'autre tube (« tube sud ») direction Chambéry, est mis en service en 1991.

Du 3 au 20 août 2009, la société AREA, exploitante du tunnel, a opéré des travaux de rénovation sur le tube nord. Il s'agissait selon AREA, « d'améliorer le drainage du massif de l'Épine au droit du tunnel.»[1] En effet les fortes pluies faisaient se soulever la chaussée du tunnel et les travaux ont donc consisté à construire une chambre de décompression afin de faciliter l'écoulement de l'eau sans que le tunnel en soit affecté.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Ce tunnel, long d'environ 3 200 mètres, est composé de deux tubes séparés, de deux voies à sens unique chacun. Le tube sud ayant ses deux entrées plus proches de la falaise que le tube nord, il mesure quelques mètres de moins. Il est très rectiligne et aucune courbe remarquable n'existe tout au long de son parcours. Le tunnel est par ailleurs équipé d'un système de contrôle radar automatique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]