Tumulus du Ruyk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tumulus du Ruyk
Image illustrative de l’article Tumulus du Ruyk
Entrée moderne du tumulus.
Présentation
Nom local Tumulus de Mané-er-Hroëck
Type Tumulus
Période Néolithique
Faciès culturel Mégalithisme
Fouille 1863
Protection Logo monument historique Classé MH (1889)
Caractéristiques
Dimensions ~ 100 × 60 × 8 m
Géographie
Coordonnées 47° 33′ 46″ nord, 2° 56′ 18″ ouest
Pays France
Région Bretagne
Département Morbihan
Commune Locmariaquer

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Tumulus du Ruyk

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

(Voir situation sur carte : Morbihan)
Tumulus du Ruyk

Géolocalisation sur la carte : Alignements de Carnac

(Voir situation sur carte : Alignements de Carnac)
Tumulus du Ruyk

Le tumulus du Ruyk (ou, avec quelques variantes orthographiques, tumulus de Mané-er-Hroëck[1],[2],[3],[4],[5]) est un tumulus de Locmariaquer, dans le Morbihan en France.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le mégalithe est situé immédiatement à l'ouest du hameau de Er-Hroueg et environ 1 km au nord-est du dolmen des Pierres Plates[6].

Description[modifier | modifier le code]

Le tumulus se présente grossièrement comme un caveau rectangulaire[4] d'environ 5 m par 3 m[3], recouvert de deux dalles de couvertures[2], supportant un tertre d'environ 100 m de long pour 60 m de large[2],[4]. Le tumulus culmine à environ 15 m au-dessus du niveau de la mer[7], soit près de 8 m au-dessus du terrain naturel[4]. L'entrée actuelle, dotée d'un escalier[4], est moderne[2] et composée de pierres sèches[3].

Une stèle gravée, retrouvée brisée en trois morceaux[5], monte la garde dans l'entrée[2],[4].

Quelques menhirs couchés gisent à l'est du monument, aujourd’hui dans un jardin privé[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Le monument, de type « tumulus carnacéen »[5], date du Néolithique[1].

Il fit l'objet de fouilles en 1863 par la société polymathique du Morbihan[4]. Ces fouilles permirent la découverte du caveau et de la stèle[4] et mirent au jour 106 haches[4] (dont la plus grande mesure 46 cm[4]), 49 perles en callaïs et 9 pendeloques[4]. Ces objets ont par la suite été déposé au musée d'histoire et d'archéologie de Vannes[4].


Le tumulus est classé au titre des monuments historiques par la liste de 1889[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]