Tuit-tuit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Coracina newtoni

Coracina newtoni
Description de cette image, également commentée ci-après
Coracina newtoni
femelle naturalisée, mâle en bois
(Muséum d'histoire naturelle de La Réunion)
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Campephagidae
Genre Coracina

Nom binominal

Coracina newtoni
(Pollen, 1866)

Statut de conservation UICN

( CR )
CR B1ab(i,ii,iii,v); C2a(i,ii) :
En danger critique d'extinction

Le Tuit-tuit (Coracina newtoni) est une espèce d'oiseau forestier endémique de l'île de La Réunion, département d'outre-mer français dans le sud-ouest de l'océan Indien. Aussi appelé Échenilleur de La Réunion, ce passereau en voie de disparition est inscrit sur la liste rouge des espèces menacées[1] par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) comme espèce "En danger critique d'extinction".

Distribution[modifier | modifier le code]

Le Tuit-tuit est une espèce protégée qu'on ne trouve que dans la forêt de la Roche Écrite, massif forestier située dans le nord-ouest de l'île. Les 35 couples qui restent y sont répartis sur seulement 19 km2.

La réserve naturelle de la Roche Écrite a été créée en 1999 pour le protéger dans son milieu naturel. Cet espace règlementé a longtemps été géré par la Société d'études ornithologiques de La Réunion, l'Office national des forêts et la Société réunionnaise pour l'étude et la protection de l'environnement, les trois organismes œuvrant ensemble pour la protection de cet oiseau. Depuis 2007 son habitat relève du parc national de La Réunion.

Description[modifier | modifier le code]

L'oiseau adulte mesure environ 20 centimètres de long.

Le mâle a le plumage gris cendré et blanc, les ailes et la queue sont noires. La femelle est brune avec le ventre strié de brun.

Le chant du mâle est composé de « tuit » répétés, ce qui lui a valu son nom en créole. La femelle, quand à elle, ne produit que de discrets cris de contacts, parfois appelés "guêk"

Tuit-tuit (coracina newtoni) Mâle adulte
Femelle adulte équipée d'une bague couleur

Comportement[modifier | modifier le code]

Le tuit-tuit est très discret, ce qui rend son observation difficile.

Il se nourrit principalement d'insectes (chenilles, araignées, phasmes...) et occasionnellement de fruits.

La période de reproduction s'étend d'août à mars et 1 à 2 œufs seront pondus dans un nid en forme de coupe composé de brindilles et de lichens assemblés par des toiles d'araignées. Les œufs sont bleu-vert tachetés de brun rouge. Le mâle et la femelle participent à la couvaison et au nourrissage des oisillons.

Informations complémentaires[modifier | modifier le code]

Les rats (Rattus rattus et Rattus norvegicus), mammifères introduits par l'homme, constituent la principale menace pour le Tuit-tuit. Ils se nourrissent principalement des oeufs, mais peuvent aussi prédater les poussins et même les femelles en incubation. Dans l'optique de restaurer la population d'Echenilleur de la Réunion, la Société d'études ornithologiques de La Réunion (SEOR) mène des campagnes de dératisation depuis plus de 10 ans. Depuis le début de ces actions, la population de Tuit-tuit est passée de 7 a 35 couples.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. IGN Magazine N°54 page 10

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]