Tudorel Toader

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tudorel Toader
Illustration.
Tudorel Toader en 2013.
Fonctions
Ministre roumain de la Justice

(2 ans, 2 mois et 1 jour)
Premier ministre Sorin Grindeanu
Mihai Tudose
Mihai Fifor (intérim)
Viorica Dăncilă
Gouvernement Grindeanu
Tudose
Dăncilă
Prédécesseur Ana Birchall (intérim)
Florin Iordache
Successeur Ana Birchall
Recteur de l'université Alexandru Ioan Cuza de Iași

(1 an)
Juge à la Cour constitutionnelle de Roumanie

(9 ans)
Prédécesseur Constantin Doldur
Successeur Attila Varga
Biographie
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Vulturu (Roumanie)
Nationalité Roumaine
Parti politique Indépendant
Profession Magistrat

Tudorel Toader, né le , est un magistrat et homme politique roumain. Il est ministre de la Justice de 2017 à 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le 22 février 2018, Toader lance une procédure de destitution à l'encontre de Laura Codruța Kövesi, chef de la Direction nationale anticorruption, tandis que le président Klaus Iohannis, à qui il revient de mettre fin à ses fonctions s'il le souhaite, affirme qu'il s'est déclaré « à plusieurs reprises content de l’activité du DNA et de sa direction, un point de vue qu'il maintient »[1]. Le 25 février, une manifestation est organisée pour la soutenir[2]. Kövesi reçoit aussi le soutien du Conseil supérieur de la magistrature[3]. Le 30 mai 2018, la Cour constitutionnelle ordonne au président de la destituer, estimant que le président ne possède pas de « discrétionnaire »[4]. L'opposition estime que la décision, prise par six juges sur neuf, « porte gravement atteinte à la crédibilité »[5]. Menacé de destitution par le PSD, Klaus Iohannis destitue finalement Laura Codruța Kövesi le 9 juillet 2018[6]. Le 9 septembre 2018, le ministre de la Justice nomme Adina Florea, procureure à la cour d'appel de Constanta, et réputée proche des sociaux-démocrates, pour lui succéder[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Roumanie: le gouvernement demande la tête de la cheffe du parquet anticorruption », sur Libération.fr, (consulté le 27 février 2018).
  2. « Manifestation anticorruption en Roumanie », sur Le Figaro, (consulté le 27 février 2018).
  3. « Roumanie: le parquet anticorruption se dit victime d'"attaques sans précédent" », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le 28 février 2018).
  4. « Roumanie : le président doit révoquer la procureure anticorruption Laura Codruta Kovesi », sur La Croix, (consulté le 30 mai 2018).
  5. « Roumanie : la justice contraint le président à révoquer la procureure anticorruption », sur romandie.com, (consulté le 30 mai 2018).
  6. « Roumanie. Le président cède et révoque la cheffe du parquet anticorruption », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juillet 2018).
  7. « Roumanie : le pouvoir paralyse la lutte contre la corruption », sur lejdd.fr, (consulté le 12 septembre 2018).