Tubocurarine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tubocurarine
Tubocurarine
Identification
Nom UICPA 7',12'-dihydroxy-6,6'-diméthoxy-2,2',2'-triméthyltubocuraranium
No CAS 6989-98-6
Code ATC M03AA02, M03AA04
PubChem 6000
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C37H40N2O62+  [Isomères]
Masse molaire[1] 608,7233 ± 0,0346 g/mol
C 73 %, H 6,62 %, N 4,6 %, O 15,77 %,
Données pharmacocinétiques
Biodisponibilité 100 %
Demi-vie d’élim. 1 à 2 heures
Considérations thérapeutiques
Classe thérapeutique Curare non-dépolarisant
Voie d’administration Intraveineuse
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La tubocurarine est un curare non-dépolarisant naturel de la famille des benzylisoquinolines, antagoniste spécifique des récepteurs nicotiniques. Elle est obtenue à partir de Chondodendron tomentosum. Autrefois utilisée comme myorelaxant en anesthésie générale, elle est aujourd'hui tombée en désuétude au profit des curares synthétiques en raison de sa toxicité et de son potentiel allergisant. Elle reste toutefois utilisée aux États-Unis pour certaines exécutions capitales par injection.

Mode d'action de la tubocurarine (en rouge) au niveau de la plaque motrice. Le curare se fixe au récepteur nicotinique (marron), empêchant l'action de l'acétylcholine (en bleu) qui est dégradée par l'acétylcholinestérase (en jaune).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.