Tsiklon-3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tsyklon-3)
Aller à : navigation, rechercher
Tsiklon-3
Lanceur Tsiklon-3 (à gauche) dans le parc Dnipro
Lanceur Tsiklon-3 (à gauche) dans le parc Dnipro
Données générales
Pays d’origine Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Constructeur Ioujnoïe
Premier vol 24 juin 1977
Dernier vol 30 janvier 2009
Statut Retiré du service
Lancements (échecs) 122/8
Hauteur 39,3 m
Diamètre 3 m
Masse au décollage 189 t
Étage(s) 3
Base(s) de lancement Plessetsk
Charge utile
Orbite basse 4,1 t
Orbite héliosynchrone 1,75 t.
Motorisation
Ergols UDMH/peroxyde d'azote
Missions
Orbite basse
Lancement d'une fusée Tsiklon-3 emportant un satellite Meteor-3 depuis le Cosmodrome de Plesetsk le 15 août 1991

Le lanceur Tsiklon-3, (Cyclone-3) également connu sous le nom de Tsiklon-3, est une fusée soviétique puis, après l'éclatement de l'URSS, ukrainienne dérivée d'un missile intercontinental et utilisé pour le lancement de satellites entre 1977 et 2009.

Dérivé de l'ICBM SS-18, c'est un membre de la famille des lanceurs Tsiklon. Il a effectué son premier vol le 24 juin 1977. Le dernier lancement a eu lieu le 30 janvier 2009[1]. L'entreprise ukrainienne qui construisait les fusées Tsiklon a arrêté sa fabrication en faveur de la fusée Angara. Il y a eu 121 lancements dont 8 échecs. Les fusées étaient tirées depuis le cosmodrome de Plesetsk.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La fusée Tsiklon-3 peut placer une charge de 4,1 tonnes en orbite basse. Il comporte 3 étages propulsés chacun par un unique moteur consommant un mélange UDMH/NO2. Le lanceur d'une masse de 189 tonnes a un diamètre de 3 mètres pour une hauteur de 39,7 mètres.

La Tsiklon-3 est une évolution des lanceurs Tsiklon et Tsiklon-2. La différence porte sur l'ajout d'un troisième étage réallumable.

Une nouvelle version comportant un troisième étage amélioré, la Tsiklon-4 (en), est en développement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Rui C. Barbosa, « Russian Tsiklon-3 bows out with CORONAS launch », NASASpaceflight.com, (consulté le 30 janvier 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]