Tsutomu Nihei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nihei Tsutomu
Description de cette image, également commentée ci-après

Tsutomu Nihei - Lucca Comics & Games 2015

弐瓶 勉

Naissance (46 ans)
Kōriyama, Japon
Nationalité Japonaise
Profession
Auteur
Langue d’écriture Japonais

Œuvres principales

Tsutomu Nihei (弐瓶 勉, Nihei Tsutomu?) est un mangaka né le à Kōriyama dans la préfecture de Fukushima au Japon.

Il est principalement connu pour avoir réalisé le manga BLAME!.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tsutomu Nihei est né le à Kōriyama dans la préfecture de Fukushima au Japon. Il fait des études en architecture[Quand ?] et part aux États-Unis après son diplôme[1]. Il travaille dans un cabinet d’architectes à New York mais ne parvient pas à percer et retourne au Japon un an plus tard[1].

Il commence le dessin à 20 ans[1] et cela lui permet de trouver un travail chez Kōdansha en tant qu'assistant de Tsutomu Takahashi avec qui il travaille sur Jiraishin et Alive[1]. Suite au prix remporté en 1995 pour le one-shot BLAME, il commence a prépublier BLAME! dans Afternoon. Cela lui permet de gagner une renommée internationale[1] et il sera invité au Festival d'Angoulême[2] en 2001[3] puis à Japan Expo en 2004[2].

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1995 : prix spécial du jury de l'Afternoon Four Seasons[1] pour le one shot BLAME[Note 1]
  • 2016 : Drapeau : États-Unis Prix Inkpot

Œuvres[modifier | modifier le code]

Manga[modifier | modifier le code]

  • 1995 : BLAME, one shot, publié relié en 2001 avec NOiSE.
  • 1999 : BLAME! (ブラム!, Buramu!?), 10 volumes publié chez Kōdansha, prépublié à partir de 1997 dans Afternoon. Publié en France entre mars 2000 et mai 2004 chez Glénat.
  • 2001 : NOiSE (ノイズ, Noizu?), one shot chez Kōdansha (préquelle de BLAME !), prépublié en 2000 dans Afternoon. Publié en France en 2003 chez Glénat.
  • 2002 : Dead Heads, chapitre prépublié dans Afternoon (numéro spécial[Lequel ?])
  • 2003 : Wolverine : Snikt !, une aventure de Wolverine des X-men, publié en 2005 en France aux éditions Marvel France – Panini Comics (collection Graphic Novel).
  • 2003 : Sabrina, one shot, prépublié dans Akai Kiba (fanzine)
  • 2004 : Biomega (バイオメガ, Baiomega?), 1er chapitre prépublié dans Young Magazine n°29 (14 juin 2004) et relié par Kōdansha en novembre 2004. la suite est prépublié dans Ultra Jump en juin 2006 et relié par Shueisha à partir de 2007. Publié en France en 2009 chez Glénat.
  • 2004 : Digimortal, one shot de deux chapitres, publié dans Ultra Jump de Shueisha (décembre 2004 et suivant[Lequel ?]). Il est publié relié avec le deuxième volume d'Abara. Il est publié en France en 2007 chez Glénat.
  • 2004 : Zeb-Noid, one shot mettant en scène une guerre entre deux espèces d'insectes[réf. nécessaire]
  • 2004 : NSE: Net Sphere Engineer (ネットスフィアエンジニア, Netto Sufia Enjinia?), suite de BLAME! (Publié dans le recueil inédit en France : Blame! Gakuen and so on...)
  • 2006 : Breaking Quarantine dans Halo Graphic Novel. Met en scène le sergent Avery J. Johnson s’échappant du niveau "La Quarantaine" de Halo: Combat Evolved.
  • 2006 : Abara (アバラ?), deux volumes en mai 2006, 11 chapitres prépubliés dans Ultra Jump de Shueisha. Publié en France en 2007 chez Glénat.
  • 2008 : Blame Gakuen! And So On (ブラム学園! アンドソーオン 弐瓶勉作品集?), recueil de 10 histoires courtes
    • Zeb-Noid
    • Blame Gakuen!? (Blame Gakuen!, Blame Gakuen! Tokyo and Nara under one umbrella, Blame Gakuen! Under the tower of blooming sakura)
    • Parcel (A Small Package)
    • Net Sphere Engineer (Blame! NSE)
    • Pump
    • Blame!²
    • Numa no Kami
    • Winged Armor Suzumega (The Armored Battle Insects-Sphingidae)
  • 2009 : Knights of Sidonia (シドニアの騎士, Shidonia no Kishi?) publié par Kōdansha, prépublié dans Afternoon
  • 2016 : Country of the Dolls (人形の国, Ningyô no Kuni?), one shot publié dans Weekly Young Magazine n°23[4]

Recueils[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Bitch’s Life

Poster[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Bear: Dawn of the killer beast (imprimé à 666 exemplaires), vendue par Vegetal Manga.

Artbook[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Blame! and So On, en 6 parties : Collaboration, Blame!, Noise, Otherworks, Megalomania et Dead Heads. On y trouve des travaux et des pages couleurs réalisés sur BLAME!, NOiSE, SNIKT! ainsi que des inédits. Plusieurs interviews en japonais y sont disponibles, où l'auteur s'étend sur les multiples influences de la bande dessinée franco-belge sur son style graphique si particulier (dont les travaux d'Enki Bilal pour lesquels Nihei est un fervent admirateur[réf. nécessaire]), et lèvent certains points d'ombre de l'histoire de BLAME!.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le titre du one-shot ne possède pas de point d'exclamation à l'origine ; il sera ajouté lors de la sérialisation.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f « NIHEI Tsutomu », sur manga-news.com
  2. a et b Philippe MAGNERON, « Nihei, Tsutomu », sur bedetheque.com (consulté le 28 mars 2017)
  3. « Festival de la BD d'Angoulême 2001 », sur kanpai.fr,‎ (consulté le 28 juin 2017) : « Etaient donc en personne au festival WATASE Yû (Fushigi Yûgi, Ayashi no Ceres), NIHEI Tsutomu (Blame), ASAMIYA Kia (Silent Möbius), et surtout KATSURA Masakazu (Denei Shôjo Ai, Is). »
  4. (fr) Kubo, « Ningyô no Kuni, nouveau one-shot de Tsutomu NIHEI (BLAME!) », sur mangamag.fr,‎ (consulté le 28 mars 2017)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]