Tsumeb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une localité de Namibie
Cet article est une ébauche concernant une localité de Namibie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Tsumeb
Wappen Tsumeb - Namibia.jpg
Satellitenbild Tsumeb.jpg
Géographie
Pays
Altitude
1 310 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Fonctionnement
Jumelage
Identité
Code postal
2125Voir et modifier les données sur Wikidata
Indicatif téléphonique
67Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Localisation sur la carte de Namibie
voir sur la carte de Namibie
Red pog.svg

Tsumeb (phonétique tsumɛb) est une ville minière du nord de la Namibie et la capitale de la région d'Oshikoto.

Tsumeb est surnommée "la porte d'entrée du nord" et est la plus proche ville du Parc national d'Etosha. Elle est située à 1000 m au-dessus du niveau de la mer et compte 12 000 habitants (2005). Tsumeb signifie "trou profond" en langue Damara / Nama.

La ville est fondée en 1905 par l'administration coloniale allemande.

Église Ste Barbara à Tsumeb
Rue principale de Tsumeb en 2007

Plus importante ville minière de Namibie avec Oranjemund, son sous-sol est riche en plomb, en cuivre, en argent, en cadmium et en germanium.

Les rues de la ville elle-même sont parées de beaux bougainvilliers et des jacarandas alors que le musée local présente une importante collection de minéraux.

C'est à 24 km de Tsumeb, dans les eaux profondes du lac Otjikoto (en herero), ou Oshikoto (en ovambo) que les troupes allemandes en débâcle ont jeté toutes leurs armes et munitions (dont 10 supports de canons, 3 mitrailleuses, 5 canons, 300 ou 400 wagons de munitions) à l'approche des troupes sud-africaines en 1915.

Le lac souterrain de Harasib est également tout proche.

La plus grosse météorite du monde, pesant 60 tonnes, s'est écrasée à 40 minutes en voiture de Tsumeb, à Hoba West, tout près de la ville de Grootfontein. Cette météorite, dite "de Hoba", est aujourd'hui une attraction touristique.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Hedwig Dübigk, « Ueber das Weissbleierz von Otavi bei Tsumeb in Deutsch-Südwestafrika » (trad. = Le minerai de plomb carbonaté d'Otavi près de Tsumeb dans le sud-ouest africain allemand), Nägele und Sproesser, Stuttgart, 1913, Neuen Jahrbuch für Mineralogie, supplément, 1913, vol. 36, p. 213-246 (texte remanié d'une thèse)
  • (de) Rolf Fahle, Tsumeb : Liste der Minerale, Fahle, Munich, 1977, 46 p.
  • (en) Carlo G. Garavelli, Filippo Vurro, Gian Carlo Fioravanti, « Minrecordite : a new mineral from Tsumeb », in Mineralogical Record, vol. 13, no 3, 1982, p. 131-136
  • (en) Georg Gebhard, Tsumeb : a unique mineral locality, GG Publishing, Grossenseifen, 1999, 328 p. (ISBN 9783925322037).
  • (en) G. Söhnge, Tsumeb : a historical sketch, The Committee of the S.W.A. Scientific Society, Windhoek, 1976 (2e éd.), 92 p.
  • (en) Wendell E. Wilson (dir.), Tsumeb! : the world's greatest mineral locality, Mineralogical Record, Bowie, Md., 1977, 128 p..

Liens externes[modifier | modifier le code]