Tsumcorite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la minéralogie
Cet article est une ébauche concernant la minéralogie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet minéraux et roches.

Tsumcorite [1]
Catégorie VIII : phosphates, arséniates, vanadates[2]
Tsumcorite de la mine de Tsumeb en Namibie

Tsumcorite de la mine de Tsumeb en Namibie
Général
Classe de Strunz 8.CG.15
Formule chimique Pb (Zn,Fe3+)2 (AsO4)2·(H2O,OH)2
Identification
Masse formulaire 797,55 uma
Couleur Jaune à marron
Système cristallin monoclinique
Clivage indistinct
Cassure inégale
Habitus agrégats foliacés rayonnants, encroûtements terreux
Échelle de Mohs 4,5
Trait jaune
Propriétés optiques
Indice de réfraction biaxiale
Dispersion 2 vz ~ non observée
Transparence translucide
Propriétés chimiques
Densité 5,2
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La tsumcorite est une espèce minérale constituée de fer, de zinc, d'arséniates et d'oxygène hydraté de formule : Pb (Zn,Fe3+)2 (AsO4)2·(H2O,OH)2

Historique de la description et appellations[modifier | modifier le code]

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom du minéral Tsumcorite fait référence à l'entreprise exploitante Tsumeb corporation du premier gisement connu dans la localité de Tsumeb en Namibie. Le minéral a été découvert en 1971.

Topotype[modifier | modifier le code]

Gîtologie et minéraux semblables[modifier | modifier le code]

Les cristaux courts prismatiques du minéral ne permettent de le différencier que très difficilement des autres minéraux du gisement.

  • Mimétite

Gisements producteurs de spécimens remarquables[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rupert Hochleitner, Jean Paul Poirot: 300 roches et minéraux edt Delachaux et Niestlé
  2. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.