Tsetsen khan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tsetsen Khan (mongol : Цецен хан)[1], Setsen (mongol : сэцэн, variante orthographique, les deux signifiant sage) ou parfois Tseten, est un khan mongol oïrat, qui dirige, sous le titre de Khong tayiji, le khanat dzoungar, après avoir assassiné son demi-frère, Sengge avec l'aide de son frère Tsotba Baatour[1] en 1671, qui était alors à cette fonction.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils d'Erdeni Batur, frère complet de Tsotba Baatour et demi-frère de Sengge et Galdan Boshugtu Khan[2].

Galdan Boshugtu Khan autre demi-frère de Tsetsen et Tsotba et frère complet de Sengge se venge et lui succède[2].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (Courant 1912, p. 48) [lire en ligne]
  2. a et b (Miyawaki 2000, p. 328)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Fred W Bergholz, The Partition of the Steppe: The Struggle of the Russians, Manchus, and the Zunghar Mongols for Empire in Central Asia, 1619—1758: A Study in Power Politics, vol. 109, New York, NY, Peter Lang Publishing, coll. « American University Studies, Series IX, History », (OCLC 621441676, DOI 10.1163/221023996X00376)
  • Maurice Courant, Asie centrale aux XVIIe et XVIIIe siècles : empire Kalmouk ou empire Mantchou ?, (notice BnF no FRBNF31974596, lire en ligne), p. 48-51
  • Junko Miyawaki (宮脇淳子), « The Legitimacy of Khanship among the Oyirad (Kalmyk) », dans Reuven Amitai, David Orrin Morgan, The Mongol Empire and Its Legacy,‎ (ISBN 90-04-11946-9, lire en ligne), p. 328

Liens externes[modifier | modifier le code]