Tsar (char)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tsar (homonymie).
Le Tsar en 1923.

Le Tsar (aussi connu sous le nom de Нетопырь, Netopyr, signifiant « chauve-souris Pipistrellus », ou Char Lebedenko, d'après le patronyme de son inventeur), est un prototype de blindé de l’Empire russe développé au début de la Première Guerre mondiale. Le projet fut abandonné après les premiers essais, qui déterminèrent que le char n'était pas assez puissant et qu'il était vulnérable à l'artillerie.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Maquette du blindé.

Le char était original par son concept dessiné par Nicolas Lebedenko et présenté en janvier 1915 au tsar Nicolas II. Il basé sur une motricité par tricycle et non par des chenilles. Les roues avant avaient presque 9 m de diamètre faisant de lui le char le plus haut de l'Histoire et la roue arrière, plus petite, seulement 1,5 m de hauteur pour assurer une bonne manœuvrabilité. La tourelle supérieure équipés de Mitrailleuse Maxim était à presque 8 m de haut, la coque mesurait presque 15 m de longueur avec deux canons supplémentaires devant êtres installés dans les sponsons. D'autres armes devaient équiper le ventre de la structure. Sa masse approchait les 40 tonnes[1]. Il était propulsé par deux moteurs Maybach de 240 chevaux provenant d'un Zeppelin et il pouvait se déplacer à une vitesse de 17 km/h. Son équipage devait comprendre de 10[2] à 15 personnes[3].

Le véhicule fut surnommé, en autre, Netopyr parce que le prototype, incliné vers l'arrière par sa petite roue, ressemblait à une chauve-souris en train de dormir.

Les énormes roues avaient été conçues pour franchir des obstacles importants mais, à cause d'erreurs de calcul sur le poids du système, la petite roue arrière s'enfonçait facilement dans la boue et la terre molle, tandis que les grandes ne suffisaient pas à sortir l'engin de cette situation. Ces défauts furent jugés rédhibitoires lors de tests ratés devant une haute commission le où le blindé s'embourba[4]. On laissa le char là où avaient eu lieu ces essais, dans le village d'Orudievo où le véhicule bénéficiant d'un gros budget de 250 000 roubles (équivalent à plus de deux millions d'euro dans les années 2010) avait été rapidement assemblé en grand secret, à environ 60 km au nord de Moscou, jusqu'à ce qu'il soit déplacé et mis à la ferraille en 1923.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Steven J Zaloga et Grandsen, James, Soviet Tanks and Combat Vehicles of World War Two, Arms and Armour Press, (ISBN 0-85368-606-8), p. 27
  2. (en) « Lebedenko (or Tsar) Tank », page archivé le 9 juillet 2008 (consulté le 16 septembre 2018).
  3. Irina Dmitrieva, « Rapides, performants, gros: les 10 chars les plus spécifiques de l’histoire (photos) », sur Sputnik, (consulté le 16 septembre 2016).
  4. World of Tanks - Tsar Tank, 16 janvier 2017

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]