Tsalka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tsalka
წალკა
Blason de Tsalka
Héraldique
Drapeau de Tsalka
Drapeau
Tsalka
Église grecque à Tsalka.
Administration
Pays Drapeau de la Géorgie Géorgie
Subdivision Basse Kartlie
Indicatif téléphonique +995
Démographie
Population 2 326 hab. (2014[1])
Géographie
Coordonnées 41° 35′ 00″ nord, 44° 05′ 00″ est
Histoire
Statut Ville
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Basse Kartlie
Voir sur la carte administrative de Basse Kartlie
City locator 14.svg
Tsalka
Géolocalisation sur la carte : Géorgie
Voir sur la carte administrative de Géorgie
City locator 14.svg
Tsalka
Géolocalisation sur la carte : Géorgie
Voir sur la carte topographique de Géorgie
City locator 14.svg
Tsalka

Tsalka (en géorgien წალკა, en arménien Ծալկա, en grec Τσάλκα) est une petite ville du sud de la Géorgie, dans la région de Basse Kartlie.

Au recensement de 2002, elle comptait 20 888 habitants, dont 11 484 Arméniens (55%), 4 589 Grecs (22%) et 2 510 Géorgiens (12%)[2].

Littérature[modifier | modifier le code]

Dans la nouvelle « L'asphalte »[3], Sylvain Tesson raconte l'histoire d'un homme qui réussit à faire asphalter la route menant de Tsalka à Batoumi pour réduire de six heures à une seule le temps requis pour aller de l'une à l'autre, sortant ainsi le petit village montagnard de son isolement complet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « მოსახლეობის საყოველთაო აღწერა 2014 », საქართველოს სტატისტიკის ეროვნული სამსახური,‎ ნოემბერი 2014 (consulté en 26 ივლისი 2016)
  2. (en) « General Population Census of 2002: Ethnic groups by major administrative-territorial units », sur National Statistics Office of Georgia (consulté le 27 mars 2013).
  3. Sylvain Tesson, Une vie à coucher dehors, Gallimard (folio), 2009, pp. 11-34.

Sur les autres projets Wikimedia :