Tryphon Kin-Kiey Mulumba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tryphon Kin-Kiey Mulumba
Illustration.
Tryphon Kin-Kiey Mulumba en 2013
Fonctions
Ministre des Relations avec le Parlement
En fonction depuis le
Président Joseph Kabila
Premier ministre Augustin Matata Ponyo
Gouvernement Matata II
Prédécesseur Lambert Mende
Ministre des PT et NTIC
Président Joseph Kabila
Premier ministre Augustin Matata Ponyo
Gouvernement Matata I
Prédécesseur Louis Koyagialo
Successeur Thomas Luhaka
Biographie
Nationalité Congolais (Congo-Kinshasa)
Parti politique Parti pour l’action
Profession Homme politique

Tryphon Kin-Kiey Mulumba est un homme politique de République démocratique du Congo (Congo-Kinshasa). Il est ministre des Relations avec le Parlement du gouvernement Matata II depuis le 7 décembre 2014. Il était auparavant ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l’information et de la communication dans le gouvernement Matata I du 28 avril 2012 au 7 décembre 2014. Il a été député à l’Assemblée nationale, élu de Masi-Manimba dans la province du Bandundu à la suite des élections législatives de 2006 et de 2011. Il fait partie des rares réélus de la seconde législature, une cinquantaine sur 500. Le 7 août 2018, à la surprise générale, il depose sa candidature à la présidence de la république comdamnant sa famille politique(la majorité présidentielle) de ne l'avoir pas écouté lorsqu'il proposait un troisième mandat pour le président Kabila, lequel mandat était interdit par la Constitution du pays.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire du Bandundu, Kin-Kiey est le dernier porte-parole de l'éphémère gouvernement Likulia (33 jours) du président Mobutu Sese Seko, connu pour avoir annoncé la fuite depuis Kinshasa de celui-ci, le 16 mai 1997, face à l'avancee des troupes de Laurent Désiré Kabila en 1997[1]. Après un exil, Kin-Kiey rejoint le Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD), basé à Goma et soutenu par le Rwanda[1]. Il quitte le RCD en 2002 en réaction au massacre de policiers à Kisangani[1].

Il s’installe d’abord à Goma, puis à Kigali, où il relance Le Soft international, un périodique d’information[1].

De retour à Kinshasa, il est élu député à l’Assemblée nationale en 2006 et en 2011 pour la circonscription de Masi-Manimba au Bandundu. Le 28 avril 2012, il est nommé ministre des Postes, télécommunications et Nouvelles technologies de l’information et de la communication dans le gouvernement Matata I, et le 7 décembre 2014, ministre des Relations avec le Parlement du gouvernement Matata II. Début 2015, il lance Kabila Désir, une association dont le but est le maintien du Président Kabila au pouvoir malgré le terme de son deuxième et dernier mandat selon la constitution.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « RDC : Kabila, le choix de Tryphon Kin-Kiey Mulumba », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)