Tryphiodore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tryphiodore ou Triphiodore (en grec ancien Τρυφιόδωρος / Tryphiódôros) est un poète épique et grammairien égyptien du IVe siècle, écrivant en grec ancien.

La prise de Troie est non seulement un des thèmes les plus répandus, mais aussi les plus anciens de la littérature grecque, puisqu’il est vraisemblablement antérieur à Homère. Si l’histoire relatée dans La Prise d’Ilion est célèbre, il n’en va pas de même pour son auteur. Outre La Prise d’Ilion, il composa également La Paraphrase des comparaisons homériques et Hippodamie.

Notice historique[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur d'une Prise d’Ilion (Ἰλίου Ἅλωσις / Ilíou Halôsis), longue de 691 hexamètres dactyliques[1], inspirée des épopées du Cycle troyen, contant le stratagème du cheval de Troie et le sac de la ville. Il écrit aussi une Odyssée lipogrammatique qui, selon Émile Littré « n'avait pas d'a dans le premier chant, point de b dans le second, et ainsi des autres »[2],[3].

Avec Nonnos de Panopolis, Musée ou encore Palladas, il fait partie d'un courant de lettrés égyptiens, férus de poésie grecque — le philosophe Eunapios de Sardes, dans ses Vies des philosophies et des sophistes, parle même d'« engouement insensé »[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr+grc) Tryphiodore (trad. Bernard Gerlaud), La prise d'Ilion, Les Belles Lettres (1re éd. 1982), 209 p. (ISBN 978-2-251-00362-7). 
  • Suzanne Saïd, Monique Trédé et Alain Le Boulluec, Histoire de la littérature grecque, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Premier Cycle », (ISBN 2130482333 et 978-2130482338), p. 533-534.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Université d'Oxford, Dictionnaire de l'Antiquité. Mythologie, littérature, civilisation, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », (ISBN 2221068009), article « Tryphiodore ».
  2. Robert Sabatier, Histoire de la poésie française, t. 2: La Poésie du XVIe siècle, Albin Michel, (lire en ligne), p. 242
  3. Yves Battistini, Lyra erotica, Imprimerie nationale, , p. 32
  4. Vies de philosophes et de sophistes, trad. Olivier D'Jeranian, Éditions Manucius, 2009, 187 p.[réf. incomplète]