Truite de mer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Truites de mer)
Aller à : navigation, rechercher
Truite de mer
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
L'appellation « Truite de mer » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de cette image, également commentée ci-après
Truite de mer de l'espèce Salmo trutta

Taxons concernés

La truite de mer est la forme migratrice de plusieurs poissons de la famille des salmonidés.

Sous l'appellation truite de mer se cachent plusieurs espèces. L'espèce salmo trutta, autrement dit la truite fario, auquel cas elle est aussi appelée « la blanche », truite saumonée ou truite argentée est d'origine européenne. L'espèce de la truite arc-en-ciel est originaire des États-Unis. Au Canada, le terme truite de mer est surtout employé pour désigner l'omble de fontaine anadrome (migrateur).

La truite de mer est donc la forme ou le morphe de ces espèces, lorsque les individus migrent en mer, ce qui est facultatif pour ces espèces.

L'identification des truites de mer comme espèces ou sous-espèces distinctes, remonte à la classification de Linné. Depuis, la génétique a prouvé qu'il n'y avait absolument aucune différence génétique entre une truite de rivière et une truite de mer pour chaque espèce. Aussi étrange que ce puisse paraître, surtout quand on compare les deux poissons : la truite fario a des rayures et des points de couleurs (plus ou moins prononcés) alors que la truite de mer ressemble à... un saumon. Et pourtant, il ne s'agit que d'une adaptation au milieu, l'expression d'un polymorphisme et non d'une espèce différente.

De même, le saumoneau qui, petit, ressemble fort à une fario, se transforme visuellement en « poisson blanc » au moment de sa dévalaison. Cela s'appelle la smoltification. Il en va de même lors de la dévalaison de certaines truites, qui de fait, deviennent des truites de mer, avec un aspect similaire à celui des saumons.

Pêche[modifier | modifier le code]

La truite de mer se pêche lors de sa remontée dans les cours d'eau où elle vient se reproduire (remontée d'Avril à Septembre). La truite de mer, tout comme la plupart des salmonidés, a un régime alimentaire à tendance carnivore. Il sera donc conseillé de la pêcher avec des techniques s'adaptant à son alimentation. En rivière, la truite de mer possède un comportement très particulier. En effet, tout comme son cousin le saumon atlantique, la truite de mer se nourrit très peu car son estomac se résorbe afin de laisser place aux appareils reproducteurs (œufs chez les femelles, laitance chez les mâles). Il a été remarqué que la truite de mer est plus agressive à la tombée de la nuit et c'est à cette période que la plupart des captures sont enregistrées. Attention, il faudra veiller à bien respecter la réglementation en vigueur souvent spécifique sur les parcours à migrateurs sous peine d'une lourde contravention. Il est conseillé d'utiliser des leurres de couleurs vives (poissons nageurs, cuillers etc) mais la truite de mer est également capturable en pratiquant la pêche à la mouche avec des imitations d'insectes et autres aliments dont elle est plus friande en pleine journée. Il est important de noter que la pêche n'est pas une science exacte et que les informations apportées ci-dessus peuvent varier en fonction des cours d'eau et des conditions quotidiennes.

Tailles minimum de capture[modifier | modifier le code]

Mailles légales pour la France[modifier | modifier le code]

- La maille de la truite de mer, c'est-à-dire la taille légale de capture pour les pêcheurs amateurs et professionnels est de 23 cm pour le département de la Manche[1], et n'est pas fixée pour la Méditerranée[2]. Ces tailles minimum légales[3] sont fixées en France par l'arrêté du 16 juillet 2009 déterminant la taille minimale ou le poids minimal de capture et de débarquement des poissons et autres organismes marins ainsi que par de nombreux textes de référence[4] édictés par la Communauté européenne.

Mailles biologiques[modifier | modifier le code]

- La maille biologique, c'est-à-dire la taille à laquelle 100 % des truites de mer se sont reproduites est de 24 cm pour la Méditerranée.

Élevage[modifier | modifier le code]

Les deux espèces Salmo trutta et Oncorhynchus mykiss font l'objet d'une aquaculture en pleine mer, permettant d'obtenir des truites de mer. Cette pisciculture se fait sur le même mode que celle des saumons. Les premiers stades de croissance sont bien sûr réalisés en eau douce, conformément à la biologie de l'espèce. Le transfert des poissons en mer peut être préparé en élevant progressivement la salinité des eaux d'élevage, ou en distribuant un aliment fortement salé. Ce transfert est susceptible d'entraîner la mortalité d'une partie des poissons, par la suite la croissance des truites est fortement accélérée en eaux de mer ou en eaux saumâtres.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] fcsmpassion.com, « Mailles pour la Manche, l'Atlantique et la Mer du nord » (consulté le 12 août 2010)
  2. [PDF] fcsmpassion.com, « Mailles pour la Méditerranée » (consulté le 12 août 2010)
  3. « Référentiel "Tailles minimales de capture et calibres de commercialisation" », FranceAgriMer (consulté le 13 août 2010)
  4. [PDF] « Liste des textes de référence », FranceAgriMer (consulté le 13 août 2010)