Truite à lèvres molles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Salmo obtusirostris

image illustrant les poissons
Cet article est une ébauche concernant les poissons.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet correspondant.

Truite à lèvres molles[1] dans la rivière Neretva, pêchée en Bosnie-Herzégovine, le 22 juillet 2004

La Truite à lèvres molles (Salmo obtusirostris Heckel 1851), encore appelée truite Adriatique, est une espèce endémique des Balkans, rare et protégée. Son habitat étant limité au bassin Adriatique, elle est assez méconnue[2] en Europe de l'Ouest.

Description, mœurs[modifier | modifier le code]

La Truite à lèvres molles possède des caractères primitifs, dits aussi plésiomorphes[réf. nécessaire]. Elle diffère de ses congénères du bassin Adriatique par les traits suivants : des lèvres lippues, des dents courtes voire indistinctes, un museau court, la mâchoire inférieure plus courte que la mâchoire supérieure ; les écailles de la ligne latérale, au nombre de 100 à 120, sont elliptiques plus petites que les écailles des rangs adjacents[3]. La bouche est petite.

La truite à lèvres molles peut atteindre quatre kilogrammes.

Carnivore, elle se nourrit principalement de vers et d'insectes.

Elle se reproduit au printemps, pondant dans le même « nid » en plusieurs fois à quelques minutes d'intervalle. Elle ne couvre pas ses œufs[4].

Distribution[modifier | modifier le code]

Elle se trouve en Europe, dans le bassin versant de l'Adriatique dans la Krka, le Jadro, Vrljika (Croatia), Neretva (Bosnia-Herzegovina) and Zeta drainages (Montenegro).

Elle a été introduite et s'est établie depuis le Jadro to Zrnovnica drainages (Croatie) aux environs de 1960[3].

Habitat[modifier | modifier le code]

Comme la plupart des Salmonidés, elle vit dans les eaux vives mais exclusivement en eau douce. Ses différents morphes sont répertoriés dans les rivières Jadro, Krka, Vrljika (Croatie) ; Neretva, Buna (Bosnie-Herzégovine) ; Zeta (Monténégro) ainsi que dans certaines rivières de l'Albanie appartenant au bassin Adriatique.

Élevage[modifier | modifier le code]

Toutes les tentatives d'élevage dans des conditions artificielles ont échoué jusqu'à présent.


Conservation[modifier | modifier le code]

La Neretva, en Bosnie-Herzégovine. Type d'habitat où vit encore la Truite à lèvres molles.

Cette espèce est menacée par une pêche intensive et l'hybridation avec d'autres truites[5].

Elle est surtout menacée depuis l'introduction massive de l'ombre commun (et non l'omble commun) dans les rivières de son habitat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article en partie traduit de:

  1. Voir : La truite à lèvres molles
  2. On peut trouver des affirmations qu'il s'agit d'une espèce asiatique. Ainsi dans le Hors série du Plaisir de la pêche du journal Pêche à la mouche - la Truite, on lit : « Si l’on excepte la truite aux lèvres molles qui est surtout une espèce asiatique assez peu répandue, qu’on rencontre, paraît-il, dans certaines rivières albanaises et la truite marmorata qui atteint des tailles considérables dans quelques rivières slovènes et italiennes, toutes les truites d’origine européenne sont des farios… »
  3. a et b Adriatic trout] sur fishbase.org.
  4. Deborah McLennan (université de Toronto), Gasper Pustovrh, Manu Esteve. Truite à lèvres molles dans la Vrljika (Croatia), février 2011. Vidéo de la Balkan Trout Organisation. 1'17-1'20, 1'32-1'38 : femelle pondant ses œufs.
  5. Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Adriatic trout » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :