Troupe d'élite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Troupe d'élite
Titre original Tropa de elite
Réalisation José Padilha
Scénario Bráulio Mantovani (en)
José Padilha
Rodrigo Pimentel
Acteurs principaux
Sociétés de production Zazen Produções
Posto 9
Feijão Filmes
The Weinstein Company
Pays d’origine Drapeau du Brésil Brésil
Genre Action, policier
Durée 115 minutes
Sortie 2007

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Troupe d'élite (en portugais : Tropa de elite) est un film d'action brésilien coproduit, coécrit et réalisé par José Padilha; sorti en 2007 au Brésil et à l'international l'année suivante. Le film remporte l'Ours d'or de la Berlinale 2008.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Favelas de Rio, dans lesquelles se déroulent plusieurs actions du film.

Rio de Janeiro, 1997. Roberto Nascimento est le capitaine d'un bataillon d'élite de la police militaire de l'Etat de Rio de Janeiro, le BOPE, réputé incorruptible. L'usure liée à la dangerosité de son métier et la grossesse en cours de son épouse Rosane le poussent à quitter le BOPE, mais pas avant d'avoir trouvé un homme digne de le remplacer à la tête de son unité. C'est à ce moment-là qu'il est désigné pour diriger l'une des équipes ayant mission de « pacifier » le Morro do Turano, une favela particulièrement dangereuse, en vue du séjour du pape Jean-Paul II à Rio de Janeiro quelques mois plus tard. Le film montre la préparation de son bataillon dans cette mission et met en avant l'antagonisme entre la police militaire « traditionnelle » et les troupes d'élite que représente le BOPE, au travers de l'histoire parallèle de deux aspirants officiers de la police militaire, Neto (Caio Junqueira) et Matias (André Ramiro), qui découvrent la cruauté de la réalité du terrain : corruption de leurs collègues et impuissance devant les exactions pratiquées dans les favelas. Au cours d'une opération dans la favela qui tourne mal, leur chemin croise celui du Capitão Nascimento et de son équipe qui leur portent secours. Impressionnés par l'efficacité et la droiture manifeste de leurs sauveurs, les deux aspirants se portent candidats pour entrer dans les troupes d'élite.

Tout au long du film, une narration en voix off est assurée par le personnage principal du film, le Capitão Nascimento.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (V. F.) sur RS Doublage[1]

Production[modifier | modifier le code]

Le budget du film a été de 10,5 millions de reais, soit 4,1 millions d'euros. C'est aussi le film le plus piraté avant sa sortie en salle[réf. nécessaire].

Tournage[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2012)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • Le tournage a été émaillé d'innombrables problèmes :
    • Au début du tournage, l'équipe technique a ainsi été séquestrée dans la favela où devait avoir lieu le tournage. L'enlèvement s'est bien terminé mais il a été difficile de trouver un autre lieu de tournage ;
    • De nombreux sponsors, après avoir lu le scénario, ont décidé de renoncer au financement du film ;
    • Des gradés de la police militaire, notamment du BOPE (bataillon des opérations spéciales de la police), ont porté plainte contre ce film qui selon eux attaque leur corporation, viole l'honneur, la dignité et même l'intégrité physique des policiers. Le juge les a déboutés.

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Au Brésil, Troupe d'élite a divisé la critique, mais le film a été généralement bien accueilli par le public. Artur Xexéo, du journal O Globo défend le réalisateur : « Croire que José Padilha soutient les pratiques de la BOPE dans Troupe d'élite est tout aussi logique que d'accuser Francis Ford Coppola d'avoir des liens avec la mafia pour réaliser Le Parrain. »[2]. Le critique Plínio Fraga, du Folha de S. Paulo, a émis un avis négatif, dû au fait de l'étroite ressemblance à une production hollywoodienne[3].

À l'international, le film est décrié par la grande majorité de la presse, ce qui est assez rare pour un film ayant reçu la plus haute distinction d'un festival européen majeur.

Dans les pays anglophones, Troupe d'élite a rencontré un accueil critique mitigé, voir négatif. Si le site Rotten Tomatoes, basé sur trente-quatre commentaires collectés, lui attribue une note moyenne de 5,110 pour un pourcentage de 53% d'avis favorables[4], le site Metacritic, ayant collecté sept commentaires, lui attribue un score moyen de 33100[5]. Le magazine culturel américain Variety, juste avant le Festival de Berlin, a jugé le film fasciste[6].

En France, le site AlloCiné, le film obtient une note de 2.7 / 5 pour la presse et 3.8 / 5 pout les spectateurs[7]. Le long-métrage est éreinté par une grande partie de la critique française (ironiquement alors que le jury de la Berlinale était présidé par le français Costa-Gavras), lui reprochant une forme proche du clip et un fond de discours tendant vers le fascisme et la justice expéditive, le tout très cynique[8] : « pulsion de haine » pour Jean-Michel Frodon ainsi que « arrière fond d'un mauvais Charles Bronson » pour Jean-Baptiste Thoret, en évoquant sans doute Un justicier dans la ville.

Box-office[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Lors de sa sortie en salles, le film est classé interdit aux moins de 16 ans.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du doublage français du film » sur RS Doublage, consulté le 12 janvier 2014
  2. (pt) XEXÉO, Artur, « Xexéo sobre 'Tropa de Elite': O chocante é a platéia »
  3. (pt) Celdani, « Tropa de Elite chega mais cedo », (consulté le 26 novembre 2012)
  4. (en) « Tropa de Elite (Elite Squad) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 10 septembre 2013).
  5. (en) « Elite Squad », sur Rotten Tomatoes (consulté le 10 septembre 2013).
  6. (en) « Elite Squad », sur Variety
  7. Modèle {{Lien web}} : paramètre « titre » manquant. http://www.allocine.fr/film/fichefilm-133548/critiques/presse/
  8. « Carnaval de Facho à Rio », sur Libération,
  9. a et b http://www.boxofficemojo.com/movies/?page=main&id=elitesquad.htm&adjust_yr=1&p=.htm
  10. http://www.filmeb.com.br/portal/images/graficos/retomadatop20.jpg
  11. Modèle {{Lien web}} : paramètre « titre » manquant. http://www.jpbox-office.com/fichfilm.php?id=9948

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]